RMC Sport

Equipe de France: Nasri clarifie sa pensée sur Deschamps

Samir Nasri a précisé sa pensée sur Didier Deschamps, lundi dans un live Instagram deux semaines après une intervention plus musclée sur le sélectionneur de l'équipe de France.

Samir Nasri a participé à un nouveau live Instagram, lundi avec Walid Acherchour. Il en a profité pour préciser sa pensée sur Didier Deschamps, sélectionneur de l'équipe de France, dont il a critiqué le style il y a deux semaines dans un autre live Instagram. A cette occasion, il avait aussi dénoncé le copinage chez les Bleus. Lundi soir, il a tenu à clarifier ses propos. 

"J’ai le droit de ne pas aimer sa façon de jouer"

"Je préfère le dire et mettre les choses au clair, a-t-il lancé en préambule. Je n’ai rien contre lui, rien du tout. Je respecte le joueur, l’entraîneur. J’ai le droit de ne pas aimer sa façon de jouer. Je pense qu’avec le talent qu’il y a, l’équipe de France devrait mieux jouer. Ce n’est pas une critique envers lui. Je m’en fous. Il n’a pas voulu me prendre pour la Coupe du monde, j’ai décidé de prendre ma retraite. Au moins, je suis parti avec ma dignité, plutôt que de faire le forceur. Ils ont été champions du monde en 2018, je suis très content pour eux. Je ne suis pas envieux, ni jaloux. Il a gagné partout où il est passé, il faut respecter ça. Je m’identifie plus à Blanc, Guardiola, Sampaoli, Bielsa, Wenger, plutôt qu’à quelqu’un de pragmatique comme Deschamps."

Il y a deux semaines, l'actuel joueur d'Anderlecht s'était étonné de l'absence de Karim Benzema à l'Euro 2016 et au Mondial 2018, et de celle de Hatem Ben Arfa à l'Euro 2016. Il s'était interrogé sur d'autres choix de joueurs en sélection. 

"Il y a 200 millions de joueurs pas bons en sélection et qui viennent à chaque fois, avait-il déclaré. Ça dépend de qui est le sélectionneur. Il y a beaucoup de sélectionneurs qui font ce que le journal L’Equipe écrit. Il y a beaucoup de copinage. Les critères changent. Avant, il fallait être bon en club. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas."

NC