RMC Sport

Equipe de France: pourquoi Lemar n'est plus un premier choix à l'Atlético

Thomas Lemar (Atlético de Madrid)

Thomas Lemar (Atlético de Madrid) - AFP

Thomas Lemar a remplacé Anthony Martial, forfait, pour les deux matchs à venir de l’équipe de France. L’ancien Monégasque n’est pourtant pas un premier choix à l’Atlético de Madrid, où il déçoit depuis son arrivée cet été. Mais il incarne cette constance chère à Didier Deschamps.

L’invité qu’on n’attendait pas. Pas dans la première liste de Didier Deschamps, Thomas Lemar est bien du premier rassemblement des Bleus en 2019. Une petite surprise, due au forfait d’Anthony Martial, de nouveau blessé avec Manchester United avant un rassemblement de son équipe nationale.

Pas encore Simeone compatible

Une petite surprise tant Lemar (14 sélections, 3 buts), passé cet été à l’Atlético de Madrid contre la somme folle de 70 M€, est le fantôme de ses grandes saisons à Monaco (2015-2018). Celles même qui l’avaient propulsé en équipe de France, où une place de titulaire n’était pas si loin à quelques semaines de la Coupe du monde en Russie.

Depuis, c'est le néant ou presque. L’ancien Caennais (23 ans) brille plutôt par sa discrétion en Espagne. Lemar déjouerait depuis qu’il évolue sous les ordres de Diego Simeone. Pas assez éveillé au repli défensif, le Français manque d’efficacité dans ce domaine, indissociable du pur style "colchonero". Depuis le début de l’année, Lemar est souvent à l’écart des compositions de Diego Simeone, et ne débute que rarement. En Liga, il ne débute en moyenne que deux matchs sur trois. 

A lire >>> Didier Deschamps conforte Steve Mandanda

Resté sur le banc samedi lors de la défaite à Bilbao (0-2), Lemar n’a joué que 86 minutes des 180 disputées contre la Juventus en Ligue des champions. Les éliminations en Coupe d’Europe et en Coupe du Roi ne lui offrent plus que la possibilité de briller en Liga. Avec un but, et une seule passe décisive en 24 matchs de championnat, il est encore loin du compte.

"Le potentiel, il l’a"

Une situation qui n’inquiète pas outre mesure son sélectionneur. "Il vît une saison compliquée, avec des exigences différentes. Il est amené à modifier son jeu. C’est surtout un joueur qui aime le ballon, la créativité. C’est nouveau pour lui (de défendre autant)", a rappelé Didier Deschamps en conférence de presse ce lundi. "Le potentiel, il l’a. Il a encore à progresser. Sa qualité, je n’ai aucun souci là-dessus."

Un soutien de poids pour Thomas Lemar, régulièrement encouragé par Diego Simeone depuis son arrivée. "Lemar est un joueur très important pour nous. Il faut de la patience pour un joueur fondamental. Nous savons qu'au moment où les matchs deviendront capitaux, nous trouverons le Lemar dont nous avons besoin", rassurait "El Cholo" en janvier. Second mais distancé par le Barça en Liga, l'Atlético a quitté la Ligue des champions dès les huitièmes de finale. Et le voeu de Simeone est encore bien loin d'avoir été exaucé.

PL