RMC Sport

Équipe de France: pourquoi Mbappé cristallise autant de rancoeurs après le fiasco de l’Euro 2021

Après l’élimination de l’équipe de France en 8es de finale de l’Euro 2021, Kylian Mbappé est au centre des critiques. L’attaquant du PSG, auteur du tir au but manqué contre la Suisse (3-3, 5 tab à 4), est pointé du doigt pour ses performances sur le terrain. Mais également pour son attitude en dehors.

Un long moment de solitude. Après son tir au but raté face à la Suisse, lundi soir à l’Euro 2021, Kylian Mbappé s’est retrouvé seul sur la pelouse de Bucarest. Pendant que les joueurs de la Nati couraient en hurlant vers leurs supporters, l’attaquant de l’équipe de France a encaissé son échec personnel. Sans le soutien de ses partenaires. Ou très peu. Seuls quelques remplaçants habituels, comme Marcus Thuram ou Lucas Digne, sont venus lui adresser un geste amical en sortant du terrain. Didier Deschamps lui a brièvement tapé dans la main avant de s’engouffrer dans le couloir.

>> Euro 2021: les infos en direct

Le reste du groupe l’a laissé sans réconfort. Une scène qui a de quoi interpeller. Elle résume assez bien la crispation qui entoure la star de 22 ans après cette élimination en 8es de finale. Évidemment, Mbappé est loin d’être le seul responsable du fiasco des Bleus. Mais son statut, ses prises de parole et sa quête de responsabilités le placent inévitablement au centre des critiques.

Des prestations décevantes

Au niveau sportif, déjà, le héros du Mondial 2018 a déçu durant la compétition. Même s’il est impliqué dans la plupart des buts français, contre l’Allemagne (1-0), la Hongrie (1-1), le Portugal (2-2) et la Suisse (3-3, 5 tab à 4), il n’a pas été aussi flamboyant qu’attendu. Et surtout, il n’a pas marqué (son but contre Manuel Neuer a été refusé pour un hors-jeu lors de la première journée). Une situation forcément problématique pour le meilleur buteur de Ligue 1, qui a souvent tenté de servir Karim Benzema. En multipliant les interviews avant le tournoi, il s’était positionné comme l’un des joueurs phares de cet Euro. Mais ça ne s’est pas vérifié sur le pré.

Après la sortie de route contre la Nati, Mbappé a posté un message en forme de mea culpa sur les réseaux. "La tristesse est immense, nous n’avons pas pu atteindre notre objectif. Je suis désolé pour ce pénalty. J’ai voulu aider l’équipe mais j’ai échoué. Trouver le sommeil sera difficile, mais c’est malheureusement les aléas de ce sport que j’aime tant." L’attaquant du PSG s’est également excusé auprès de ses partenaires dans le vestiaire. Pas de quoi lui épargner un flot de reproches, plus ou moins fondés.

Une attitude décriée

Certains le jugent trop arrogant dans son attitude. D’autres regrettent que Didier Deschamps lui ait donné autant de responsabilités en sélection. Le fait que Mbappé soit désigné pour tirer les coups francs, alors que Antoine Griezmann ou Paul Pogba sont de vrais spécialistes, a par exemple été assez mal compris. Son embrouille médiatique avec Olivier Giroud durant la préparation n’a pas non plus arrangé les choses.

"Entre 2018 et 2021, le statut de Mbappé a explosé, rappelle Jérôme Rothen. Aujourd’hui, il n’est pas regardé comme un jeune de 22 ans mais plutôt comme un joueur susceptible de gagner le Ballon d’Or. Ce nouveau statut de Kylian, il faut que le groupe le gère. Et ça n’a pas été le cas."

"Le premier gros échec de sa vie"

Daniel Riolo s’attend désormais à des semaines un peu agitées pour l’ancien crack de Monaco. "Pour lui, ça va être très dur, parce qu’il va être au centre de l’attention, observe notre consultant. Il a essuyé des critiques terribles après l’élimination et c’est normal. Il va porter le poids de l’échec sur son dos. Parce qu’il a raté son Euro et ce fameux péno. On attendait beaucoup de lui. C’est un moment très important de sa carrière. Lui qui assume tout et qui ne veut pas qu’on parle de son jeune âge. C’est le premier gros échec de sa vie. Il va falloir digérer tout ça. Son été va être compliqué."

Il le sera d’autant plus que Mbappé n’a toujours pas pris de décision concernant son avenir proche. A un an de la fin de son contrat avec le PSG, il est à un tournant de sa carrière. Soit il prolonge dans la capitale, soit il demande à être transféré. En attendant, Eric Di Meco refuse de l’accabler pour ses prestations à l’Euro.

"Ne pas tirer seulement sur lui"

"Que l’attaquant-star de l’équipe de France tire un penalty, c’est normal, juge l’ancien défenseur de l’OM. Qu’il le tire en cinquième position, pourquoi pas? Il a assumé ses responsabilités. Je ne peux pas tirer sur Kylian Mbappé au sujet du tir au but. Il va falloir porter ce fardeau pendant quelques temps Je ne peux pas faire son procès. Dans cette équipe de France, il y a trop de défaillances individuelles, trop de défaillances collectives et un manque d’envie pour tirer seulement sur lui. C’est normal de le mettre en avant quand il flambe et c’est normal qu’il prenne un peu plus que les autres. Mais là, c’est un peu ‘too much’".

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport