RMC Sport

Equipe de France: trois jours après, Rabiot s'explique enfin

Dans une lettre ouverte révélée par RTL, Adrien Rabiot revient sur sa décision de ne pas faire partie de la liste des suppléants pour la Coupe du monde en Russie. "Je considère que le choix du sélectionneur à mon égard, ne répond à aucune logique sportive", déplore-t-il.

Il a surpris son monde. Non retenu dans la liste des 23 Bleus convoqués pour le Mondial en Russie et placé dans une liste de suppléants, Adrien Rabiot a riposté en envoyant un mail à Didier Deschamps pour lui signifier qu'il n'acceptait pas ce statut. Une décision qui a suscité de très nombreuses réactions, notamment du côté du groupe tricolore où le sélectionneur a déploré "une énorme erreur". Dans une lettre ouverte dévoilée ce vendredi par RTL, le milieu parisien s'explique sur son choix tant controversé.

"Je me doutais du retentissement qu'aurait ma décision, mais je déplore d'être caricaturé comme un jeune joueur immature incapable de mesure la portée de ces actes", explique Rabiot, qui assure dans cette longue lettre avoir "la culture France". "Porter le maillot bleu est pour moi un honneur, une fierté. Gagner avec la France, gagner pour la France, est une mission. Depuis l'âge de 15 ans, j'ai défendu les couleurs de la France dans toutes les catégories de jeunes jusqu'à atteindre l'équipe A", détaille le milieu de 23 ans.

"Je suis un compétiteur sans état d'âme"

"Si j'ai décidé de me retirer de la liste des suppléants c'est que je considère que le choix du sélectionneur à mon égard, ne répond à aucune logique sportive car depuis toutes ces années le message était clair, ce sont les performances en club qui ouvrent les portes de l'équipe de France", poursuit-il, visiblement remonté et touché par les critiques.

"Je suis un compétiteur sans état d'âme, mais je suis aussi un homme, et à ce titre j'aurais aimé être considéré comme tel", lance-t-il. Difficile de ne pas y voir ici une réponse aux propos tenus à son encontre par Deschamps en conférence de presse. "Au très haut niveau, il n’y a pas de place pour les états d’âme. Au très haut niveau, on se doit d’être professionnel en toutes circonstances", avait confié le sélectionneur des Bleus mercredi, ne comprenant pas la décision du Parisien de s'exclure de la liste des suppléants.

"J'assumerai toutes les conséquences"

Dans sa lettre, Rabiot assure que sa démarche "ne vise en rien les autres joueurs sélectionnés". Il remercie également Noël Le Graët, le président de la FFF, "d'avoir souligné l'exemplarité de mon comportement en sélection ces huit dernières années". "J'assume et j'assumerai toutes les conséquences de mon choix avec le soutien de ma famille et de mes proches", souligne-t-il.

"Je peux comprendre la déception, les suppléants n'ont pas le sourire, je l'imagine bien. Mais il doit vivre avec son choix. C'est un jeune joueur, il a 23 ans, ça doit lui servir", a commenté ce vendredi Deschamps, invité exceptionnel de Larqué Foot, assurant qu'une exclusion définitive n'était pas à l'étude concernant Rabiot. "Je ne vais pas anticiper, je ne suis pas quelqu'un qui prend des décisions extrêmes", a précisé Deschamps, qui a retenu au milieu de terrain pour le Mondial N'Golo Kanté, Blaise Matuidi, Steven Nzonzi, Paul Pogba et Corentin Tolisso.

RR