RMC Sport

Équipe de France: "Vu les résultats, je veux bien d'autres conflits à gérer", avance Diacre

Après la victoire 3-0 de l'équipe de France féminine de football contre l'Autriche, synonyme de qualification pour l'Euro 2022, Corinne Diacre a commenté la crise traversée par son groupe. La sélectionneure a confirmé qu'elle avait prévu de discuter avec ses joueuses, mais se réserve le choix du calendrier.

Amplement satisfaite de la "prestation collective quasi-parfaite" de l'équipe de France féminine victorieuse 3-0 face à l'Autriche et qualifiée pour l'Euro 2022, Corinne Diacre n'a pas évité les questions sur les critiques de certaines joueuses à son encontre. "On va prendre le temps de discuter entre nous, puisque ça a été demandé", a-t-elle admis au micro de W9.

La sélectionneure, a malgré tout fait savoir qu'elle gardait la main sur son groupe: "Ce soir, on va savourer et passer une bonne nuit. On verra si on discute d'ici la fin du stage ou pas. Mais ce moment, c'est moi qui le déciderai". "Pas ce soir, on verra si on fait ça demain, après-demain, lundi ou mardi... on verra", a ajouté la coach en conférence de presse.

Le match d'Henry? "On analysera plus tard"

Indirectement interrogée sur la prestation d'Amandine Henry, qu'elle accepté de rappeler après son réquisitoire devant les caméras de télévision, Corinne Diacre a cependant préféré botter en touche: "L'important était que l'équipe de France soit à l'Euro 2022. Le reste, on analysera plus tard". La coach et la capitaine se sont en tout cas saluées devant le banc de touche, lorsque la joueuse a cédé sa place à l'heure de jeu. "Vu les résultats très positifs de l'équipe de France, je veux bien d'autres conflits à gérer, ça ne me gêne pas", a conclu Diacre en conférence de presse.

Double buteuse face aux Autrichiennes, l'attaquante parisienne Marie-Antoinette Katoto a aussi évoqué la crise traversée par la sélection dans son interview d'après-match: "La solution, c'est ce qu'on a montré ce soir. On a laissé de côté tout ce qui n'allait pas, et on a répondu sur le terrain."

Si elles veulent se dire les choses dans ce rassemblement, les Bleues ont jusqu'au 1er décembre pour le faire, date du rendez-vous face au Kazakhstan, dernier match (sans enjeu) des éliminatoires.

JA