RMC Sport

Exclu - Deschamps porte plainte contre la compagne de Nasri

-

- - -

Didier Deschamps a décidé de réagir aux insultes proférées à son encontre, sur Twitter, par la compagne de Samir Nasri. Le sélectionneur a déposé une plainte pour "injures publiques" devant le Tribunal de grande instance de Paris.

Quel est le plus beau pour un club : gagner un seul titre de champion de France ou gagner deux coupes de INFO RMC SPORT - L’histoire n’en restera donc pas à un simple échange d’amabilités sur Twitter. Furieuse par la non-sélection de Samir Nasri, Anara Atanes, sa compagne, s’était répandue en insultes via des tweets accablants du type : « Fuck France and fuck Deschamps ». Malgré ses excuses le lendemain, Didier Deschamps a porté plainte contre elle, pour injures publiques, devant le Tribunal de grande instance de Paris, avec constitution de partie civile. La Fédération française de football (FFF) a également porté plainte de son côté, pour le même motif. L’histoire n’en restera donc pas à un simple échange d’amabilités sur Twitter. Furieuse par la non-sélection de Samir Nasri, Anara Atanes, sa compagne, s’était répandue en insultes via des tweets accablants du type : « Fuck France and fuck Deschamps ». Malgré ses excuses le lendemain, Didier Deschamps a porté plainte contre elle, pour injures publiques, devant le Tribunal de grande instance de Paris, avec constitution de partie civile. La Fédération française de football (FFF) a communiqué sur son site officiel en affirmant qu'elle le soutenait dans sa démarche.

Maître Brusa : « Ce serait trop facile »

L'avocat du sélectionneur, Maître Carlo Alberto Brusa, a expliqué cette décision devant les caméras de BFMTV : « C’est trop facile de s’excuser après avoir tenu des propos d’une telle gravité, justifie-t-il. Ne pas réagir, ce serait ouvrir la porte à n’importe quelles injures. »

Et à ceux qui accusent Deschamps et la FFF de jeter de l'huile sur le feu d'une affaire qui ferait mieux d'être oubliée, voila ce qu'il répond : « Ce n’est pas nous qui donnons de l’ampleur à l’affaire. L’ampleur a été donnée par la gravité du tweet et l’emballement médiatique qui en a découlé. On ne pouvait pas tourner la page aussi facilement qu’avec des excuses après de tels propos. Avant de réclamer quoi que ce soit, nous tenons surtout à stigmatiser la gravité des propos qui ont été tenus et écrits. La justice va suivre son cours, et le temps de la sanction est sans doute encore loin. »

A lire aussi : 

- Nasri réfléchit à son avenir en Bleu

- La compagne de Nasri s'excuse

- Pourquoi Deschamps a privé Nasri de Mondial 

La rédaction