RMC Sport

France-Finlande: du beau jeu et une victoire pour les Bleus, ça faisait longtemps

Après cinq matchs nuls consécutifs, l'équipe de France a renoué avec la victoire ce mardi à Lyon, en battant la Finlande (2-0), dans le cadre des éliminatoires pour le Mondial 2022. Auteur d'un doublé, Antoine Griezmann a rattrapé Michel Platini au classement des meilleurs buteurs tricolores.

Les Bleus nous ont rappelé ce mardi plusieurs évidences. Qu'il est plus facile de gagner un match sans concéder l'ouverture du score, sans encaisser le moindre but, et qu'il est encore plus facile de s'imposer en variant son jeu, notamment face à une défense regroupée.

Dans le dur après une élimination précoce à l'Euro et cinq matchs nuls consécutifs, les deux derniers face à la Bosnie (1-1) et l'Ukraine (1-1) la semaine passée, l'équipe de France a remis les pendules à l'heure en renouant avec la victoire face à la Finlande (2-0) dans le cadre des éliminatoires pour le Mondial 2022. Un résultat qui permet à la bande de Didier Deschamps d'entrevoir la première place du groupe D, donc la qualification, et un résultat que les Bleus ont décroché avec la manière, sous les yeux d'un public lyonnais enthousiasmé.

>>> Le direct de France-Finlande

Benzema et Griezmann dans tous les bons coups

Au-delà d'une solidité défensive à retrouver, même face à une formation modeste, on attendait beaucoup ce mardi du duo Antoine Griezmann-Karim Benzema en attaque, en l'absence de Kylian Mbappé et de Kingsley Coman. Duo finalement devenu trio, puisque "DD" avait aussi choisi de titulariser Anthony Martial dans une sorte de 3-4-3. Les trois ont rendu une belle copie, et les deux Madrilènes une très belle, même.

Après un premier quart d'heure calme, la relation technique entre le joueur de l'Atlético et celui du Real - ovationné sur ses terres natales - est devenue de plus en plus intéressante. Griezmann et Benzema se sont cherchés, et se sont trouvés plusieurs fois, souvent en une touche, deux maximum. A la 22e, quand le premier a servi le second à bout portant dans la surface pour une frappe détournée en corner, et surtout à la 25e, sur l'ouverture du score.

Servi par Martial depuis le côté gauche, Benzema a parfaitement dévié le ballon de l'extérieur du droit pour Griezmann, qui est lui allé trouver le petit filet de Hradecky d'un superbe extérieur du gauche (1-0). Et le deuxième but de "Grizou", à la 53e, est aussi venu d'un très bon travail de Benzema avant une remise de Dubois pour le numéro 7 tricolore (2-0).

Avec son 40e et son 41e but en sélection, Antoine Griezmann a rattrapé contre les Finlandais un certain Michel Platini au classement des meilleurs buteurs français. Il aurait même pu le dépasser à la 60e sur une magnifique combinaison à trois, encore, avec Martial et Benzema. Mais il n'a cette fois pas trouvé le cadre. Un petit raté dans une soirée presque parfaite, du genre de celles qui rassurent après un été agité.

Pogba inspiré, Hernandez absolument pas intimidé

Au rayon des satisfactions, on notera qu'Hugo Lloris n'a pas eu à se mettre un seul tir cadré sous la dent, ce qui témoigne d'une certaine maitrise, on soulignera la prestation de Paul Pogba, qui n'a eu de cesse de chercher la bonne (et belle) passe pour casser les lignes, et celle de Theo Hernandez pour sa première en équipe de France A.

Auteur de quelques accélérations fulgurantes et de plusieurs centres dangereux, le Milanais s'est toutefois rendu coupable d'une vilaine passe en retrait dans les derniers instants, qui aurait pu déboucher sur un penalty après un contact entre Pukki et Pogba et gâcher un peu la fête. Mis à part cette mauvaise inspiration, le petit frère de Lucas a sans doute gagné son billet pour le prochain rassemblement tricolore. Ce sera début octobre, pour le tournoi final de la Ligue des nations.

C.C.