RMC Sport

France-Finlande: les Bleus jouent-ils mieux sans Mbappé?

En l’absence de Kylian Mbappé, blessé, l’équipe de France a signé son meilleur match de l’année face à la Finlande (2-0) mardi. L’animation offensive a particulièrement brillé dans un nouveau schéma qui n’exclut pas la star parisienne, promet Didier Deschamps.

Les absents ont toujours tort mais pas Kylian Mbappé. Didier Deschamps a bien pris soin de ne pas tomber dans le piège d’une question relevant l’absence de l’attaquant parisien le soir même où l’équipe de France a signé sa prestation la plus enthousiasmante depuis longtemps, mardi face à la Finlande (2-0).

Blessé au mollet droit, l’attaquant du PSG a déclaré forfait et suivi en spectateur l’entente presque parfaite entre Karim Benzema et Antoine Griezmann. Repositionné dans l’axe en soutien des deux attaquants (Benzema-Martial), l’attaquant de l’Atlético de Madrid a inscrit un doublé et rappelé quel était son poste de prédilection.

L’absence de Mbappé et les nombreux impairs (forfait de Coman, suspension de Koundé) auquel a dû faire face Deschamps l’ont contraint à changer son schéma pour passer en 3-5-2 et délaisser son 4-3-3. Celui dans lequel Mbappé occupe habituellement l’aile gauche. Mais pour Deschamps, l’absence de sa star offensive n’a pas forcément permis de libérer ses habituels compères d’attaque.

"Kylian a sa place dans ce trio", assure Deschamps

"Je n'irai jamais sur ce terrain-là, a répondu le sélectionneur. Si j'avais pu, j'aurais tout intérêt à avoir Kylian. Il nous aurait amené autant si ce n'est plus de qualité. Il y a la complémentarité d'un duo, d'un trio. Kylian a sa place dans ce trio. Il y a aussi des ajustements à faire, par rapport à l'animation sur le côté. Kylian n'était pas là. Mais je préfère qu'il soit là, il n'y a pas photo."

Depuis un an, les performances de l’ancien Monégasque en sélection patinent. Il a marqué une seule fois en 2021 (face au pays de Galles en amical, le 2 juin). Muet pendant l’Euro, il a quitté la compétition sur un échec aux tirs au but face à la Suisse (3-3, 5 tab 4) en laissant l’impression d’un joueur isolé. Il s’en est même plaint auprès du président de la Fédération française de football, Noël Le Graët. Didier Deschamps s’évertue donc à chouchouter sa star, dont la question contractuelle en club a de quoi perturber.

Il sera rappelé dès qu’il sera sur pied et la question de son positionnement tactique se posera alors de nouveau. Pour Daniel Riolo il a toute sa place dans ce nouveau schéma à deux attaquants qu’il a peu expérimenté. "Si tu mets Mbappé à la place de Martial, tu te retrouves avec un trio très intéressant, souligne Riolo. Le problème est que ce trio n’a pas été essayé comme mardi soir avec Griezmann en 10 et les deux devant. Il y a un autre élément, c’est que les trois vont devoir se parler et se dire: ‘on doit jouer ensemble’."

Riolo: "Dire qu’on joue mieux sans Mbappé, c’est une énorme connerie"

"A l’Euro, je pense que Mbappé n’était pas très bien dans sa tête, poursuit le membre de la Dream Team RMC Sport. Qu’on le veuille ou non, sa situation autour de son contrat a dû le gangréner. Il n’est pas dans un super période mentale. Ils ont surjoué entre lui et Benzema parce qu’ils avaient envie de briller et se faire briller. Il ne faut surtout pas dire que les trois ne peuvent pas jouer ensemble, il faut qu’ils trouvent le moyen de le faire. Ça va passer par le positionnement tactique que voudra Deschamps mais aussi par eux trois. Qu’on ne vienne pas dire qu’on joue mieux sans Mbappé parce que ça, c’est une énorme connerie."

Tout repose donc sur le système. Exilé à droite depuis le retour de Benzema en équipe de France, Griezmann a poussé pour revoir ce schéma et retrouver l’axe plus durablement. "Evidemment que la position préférentielle d'Antoine est axiale, même si sur les deux autres matchs sa relation avec Karim (Benzema) pouvait être meilleure, a ajouté Deschamps. Aujourd'hui, elle a été excellente car ce sont deux footballeurs qui parlent le même football. Je ne veux pas enlever Anthony Martial. J'ai fait un choix. On a mis ce qu'il fallait aussi, pour se créer énormément d'occasions. Les trois attaquants ont été décisifs." Mbappé doit, lui, piaffer de reprendre sa place dans ce trio réarticulé. Avec un rendez-vous majeur qui se profile: la demi-finale de la Ligue des nations face à la Belgique, le 7 octobre prochain.

NC