RMC Sport

France-Turquie: un parfum de revanche mais "pas une finale" pour les Bleus

Après sa victoire face à l'Islande ce vendredi (1-0), les Bleus rentrent en France pour préparer la rencontre décisive face à la Turquie lundi (20h45) au Stade de France. Après leur défaite au match aller, les Bleus veulent prendre leur revanche et s'attendent à une rencontre disputée. Mais malgré l'enjeu, ils n'y voient pas une finale.

L'équipe de France, par sa courte victoire (1-0) face à l'Islande ce vendredi, a réussi à éviter le piège. Les hommes de Didier Deschamps ont désormais un peu plus de deux jours pour récupérer avant l'affiche face à la Turquie lundi (20h45) au Stade de France, face au co-leader du groupe H avec les Bleus avec 18 points. 

"Une finale, ça se joue à l'Euro ou à la Coupe du monde"

"On a un match important, qui peut être décisif et nous donner la qualification", rappelle Clément Lenglet qui a vu depuis le banc de touche ses coéquipiers perdre à la Torku Arena le 8 juin dernier (2-0). Cette fois, la qualification est en jeu pour les deux équipes, de là à y voir une finale? "Non ce n'est pas une finale. Une finale, ça se joue à l'Euro ou à la Coupe du monde", tranche le défenseur de Barcelone qui s'est depuis imposé en charnière centrale. 

Même son de cloche pour Antoine Griezmann, son nouveau partenaire en Catalogne. "C’est pas une finale mais un match important oui par rapport à ce qui s’est passé là-bas où ce n’était pas nous et ce n’était pas l’Equipe de France et aussi par l’enjeu", se souvient encore Antoine Griezmann, resté muet lors du déplacement en Turquie. 

"Je pense qu'on aura une belle victoire à domicile"

Titulaire de dernière minute en remplacement de N'Golo Kanté après une gêne musculaire, Moussa Sissoko aussi sur le terrain en juin dernier reste optimiste."Si nous sommes motivés, je pense qu'on le sera, et préparés comme il se doit, je pense qu'on aura une belle victoire à domicile", lance déjà le milieu de terrain des Bleus. En Turquie, l'équipe de France a connu sa seule défaite en sept rencontres lors de ces éliminatoires. 

Grâce à Olivier Giroud sur pénalty vendredi, les Bleus ont laissé à distance l'Islande, son principal adversaire pour la qualification dans un déplacement périlleux. "Gagner face à l'Islande est la meilleure préparation possible avant de jouer la Turquie lundi. Cela va être un gros match, très important pour la qualification. On va jouer à domicile, devant nos supporters", poursuit Moussa Sissoko. 

"Le stade sera assez partagé" 

Avec six points d'avance sur l'Islande à trois journées de la fin de ces éliminatoires, les Bleus ont l'occasion de valider déjà leur ticket lundi pour l'Euro 2020 en fonction des circonstances. "On aura un adversaire qui aura aussi envie de gagner. Cela va être un match compliqué dans un stade qui sera assez partagé entre les Français et les Turcs", nuance toutefois Steve Mandanda, qui va enchaîner dans les cages lundi en tant que numéro 1 et qui s'attend à ce que la communauté turque réponde présent au Stade de France lundi. 

"On a eu un match aller difficile donc on se doit de montrer un autre visage et répondre présent. On va bien récupérer et préparer au mieux le match", promet Mandanda. Un parfum de revanche entoure déjà cette rencontre, où les Bleus veulent cette fois faire honneur à leur statut.

GL