RMC Sport

Giroud : « Les sifflets, ce n’est pas quelque chose qui me touche »

Giroud

Giroud - AFP

Buteur lors de la victoire de l’équipe de France contre le Cameroun (3-2) lundi en match de préparation à l’Euro 2016, Olivier Giroud est revenu sur sa performance, mais aussi sur les quelques sifflets qui ont accompagné sa sortie du terrain.

Quel est votre bilan de cette rencontre sur les plans individuel et collectif ?

« J’ai inscrit cinq buts sur les quatre dernières titularisations donc sur le plan individuel je suis satisfait. Après si on veut pousser l’exigence un peu plus loin, c’est vrai que j’aurais pu marquer ce deuxième but. Mais je ne sais pas si ça justifiait des sifflets. Au niveau du collectif, c’est bien de continuer sur notre série. On est dangereux offensivement, on se crée beaucoup d’occasions même si on aurait pu en mettre deux ou trois de plus. C’est bien d’avoir vite réagi après ce deuxième but encaissé, où je ne comprends d’ailleurs pas comment l’arbitre ne siffle pas faute pour un pied levé sur Koscielny. Ça aurait été dommage de finir sur un match nul. Donc on va dire merci à Dimitri (Payet) sur ce troisième but qui nous libère. On est perfectible sur un peu tous les points du jeu, défensivement comme offensivement on peut encore s’améliorer donc il faut continuer à bosser, même sur nos points forts.

A lire aussi >> Les notes des Bleus

Les quelques sifflets lors de votre sortie vous ont-ils touché ? 

Les sifflets, ce n’est pas quelque chose qui me touche. Mais c’est surprenant… enfin ça fait partie du contexte de ces derniers mois on va dire. Ça ne fait jamais plaisir, c’est sûr. Quand tu es attaquant et que tu marques un but, tu préfères être applaudi que sifflé mais je retiens qu’il y a eu des applaudissements après certains sifflets. Je suis quelqu’un de très positif donc on va garder le positif. 

A lire aussi >> Une défense pas à la hauteur

Avez-vous un message à faire passer à ces supporters ?

Je n’ai aucun message à passer, je n’ai aucune rancœur. Je ne ferai jamais l’unanimité et je n’ai pas de soucis avec ça. Le principal c’est d’aider l’équipe à gagner et de marquer un maximum de buts. Il y aura une grosse attente pendant l’Euro donc je me concentre sur ce que j’ai à faire.

A lire aussi >> Première réussie pour Margotton

Vous n’avez pas manifesté votre joie sur le but…

Je suis resté sur la réserve car ce n’était qu’un match amical, même si ça fait plaisir de marquer. Peut-être que j’aurai une joie plus démonstrative pour l’Euro et la compétition officielle. Après je n’ai jamais fait trois fois le tour du terrain non plus après avoir marqué un but, donc il n’y a aucun soucis.

Rédaction avec J.S