RMC Sport

Griezmann et Puma revoient leur contrat avant la Coupe du monde en Russie

Antoine Griezmann est actuellement en négociations avec Puma afin de revaloriser son contrat. Les dirigeants de la marque allemande se sont récemment déplacés à son domicile familial pour accélérer les choses. En attendant de savoir si le buteur des Bleus restera à l’Atlético de Madrid ou succombera aux sirènes du Barça.

En pleine réflexion sur son avenir, tiraillé entre la tentation de rejoindre le FC Barcelone et le confort de son statut à l’Atlético de Madrid, Antoine Griezmann a fait un tour complet de ses contrats publicitaires ces derniers mois. Au cœur de ses droits d’image, le Français collabore depuis ses débuts avec Puma. Au fil des années, la marque allemande a fait de l’attaquant l’un de ses plus beaux étendards. Sans pour autant que les contrats signés entre les deux parties ne soient significativement revus à la hausse.

Malgré un deal qui court jusqu'en 2022, Puma et Antoine Griezmann discutent donc logiquement d'une revalorisation, avec une collaboration plus étendue. Le Français touche actuellement un peu plus d'un million d'euros à l'année, alors qu'il pourrait prétendre à bien plus au regard de son statut. A titre de comparaison, Paul Pogba, à Manchester United, touche autour de 4 millions d’euros par an avec Adidas. Récemment, la star a fait passer quelques messages à son équipementier en n’hésitant pas à s’afficher sur les terrains avec des chaussures noires ou d’anciens modèles. 

Juste avant de rejoindre l’équipe de France à Clairefontaine mercredi dernier, Griezmann a reçu la visite de hauts dirigeants européens de Puma dans sa maison familiale à Mâcon. Un signe que les négociations avancent dans le bon sens. L’équipementier n’a de toute façon rien à gagner en faisant durer des tractations qui pourraient attirer ses concurrents. Au cours de cette réunion, une nouvelle tête est apparue publiquement dans l’entourage du Français.

Griezmann changerait de dimension marketing en rejoignant le FC Barcelone 

Si sa sœur, Maud, avec son père, Alain, gèrent intégralement la carrière et l'image d’Antoine depuis la mise à l’écart de son ancien conseiller Eric Olhats, Me Sevan Karian les accompagne sur la partie juridique. Spécialisé en droit du sport, et bien connu dans le milieu du football féminin notamment, cet avocat parisien était présent lors du dernier rendez-vous entre Puma et la famille Griezmann, juste avant le début du rassemblement des Bleus. Une rencontre immortalisée par cette photo postée par un membre de l'équipe Puma sur les réseaux sociaux.

Les conseillers Alain GRIEZMANN, Sevan KARIAN et Maud GRIEZMANN, Kevin Dietrich (Puma France), Manolo Schuermann (Puma Europe), Antoine GRIEZMANN et Johan Adamsson (Directeur Sport Marketing Puma)
Les conseillers Alain GRIEZMANN, Sevan KARIAN et Maud GRIEZMANN, Kevin Dietrich (Puma France), Manolo Schuermann (Puma Europe), Antoine GRIEZMANN et Johan Adamsson (Directeur Sport Marketing Puma) © DR

Si une telle négociation peut paraitre futile de l’extérieur, le timing revêt une importance particulière. En cas de départ au FC Barcelone cet été, Griezmann changerait de dimension médiatique. Aujourd’hui, l’image du Français est plutôt restreinte à l’Europe. En tant que joueur du Barça, c’est le monde entier qui pourrait s’offrir au Tricolore. A l'heure où Puma vient d'annoncer un bénéfice de plus de 4 milliards d'euros sur l'exercice 2017, et son ouverture aux marchés chinois et américains (avec un retour dans le monde du basketball notamment), la marque allemande a des arguments à offrir à son poulain pour continuer leur aventure. Pour cela, elle devra surement accéder à de nouvelles demandes financières du joueur, qui ne seront pas les mêmes si Antoine Griezmann est un joueur de l’Atlético ou du Barça.

Si aujourd’hui, les Madrilènes ont fait une offre salariale (20 millions d’euros par an) plus importante que celle proposée par Barcelone à Griezmann pour prolonger son contrat, le manque à gagner serait surement comblé voire dépassé par les revenus annexes qui découleraient d’une signature dans le club catalan. La réflexion du buteur de 27 ans se veut désormais avant tout sportive. En attendant d’y voir plus clair, ce dernier est à 100% concentré sur la Coupe du monde avec l’équipe de France. Son entourage s’occupe du reste.

Loïc Tanzi