RMC Sport

Jeux olympiques: Rothen se lâche sur Ripoll après l'imbroglio de la liste des Bleus

L'équipe de France olympique de football, qui doit participer aux JO de Tokyo cet été, est confrontée à un imbroglio. Quelques heures après l'annonce de Sylvain Ripoll d'une liste de 18 noms pour la compétition, cinq d'entre eux ont déjà été retenus par les clubs. Sur RMC ce vendredi, Jérôme Rothen pointe du doigt la responsabilité de la FFF et de son sélectionneur.

Participer au tournoi de football des Jeux olympiques, l'équipe de France attendait ça depuis 1996. Pourtant, 25 ans plus tard, l'enthousiasme n'est pas débordant pour l'ensemble du football français. Ce vendredi, le sélectionneur Sylvain Ripoll a convoqué un groupe de 18 joueurs pour l'événement. Mais en l'espace de quelques heures, cinq joueurs ont déjà été retenus par leur club, les empêchant de se rendre cet été à Tokyo. Malang Sarr (Chelsea), Amine Gouiri (Nice), Benoît Badiashile (Monaco), Maxence Caqueret (OL) et Eduardo Camavinga (Rennes) sont concernés.

De quoi poser forcément de gros problèmes et créer un sacré imbroglio pour la FFF. "Il faut faire de la médiation. Il faut tout verrouiller avant, on ne sort pas une liste ainsi, juge Eric Di Meco, consultant pour RMC. C'est de la négociation et de la diplomatie sportive."

Pour Rothen, "il faut essayer de vendre le projet des JO"

Les clubs n'ont pas l'obligation de céder leurs joueurs, dans la mesure où les JO ne sont pas organisés par la FIFA ou une autre Fédération internationale liée aux équipes. Depuis plusieurs semaines, Sylvain Ripoll savait qu'il allait devoir composer avec les refus des uns et des autres.

"C'est le rôle du président de la Fédération mais surtout du sélectionneur. Bien sûr, ce n'est pas lui qui va prendre la décision et retourner la décision de tous les présidents des clubs. Mais il y a un discours à avoir, il faut y aller, essayer de vendre ce projet des JO en mettant en avant les joueurs et les clubs, lance Jérôme Rothen, consultant pour RMC Sport. Je suis persuadé que Ripoll ne l'a pas fait."

Loin du prestige des plus grandes compétitions internationales, le tournoi de football organisé aux JO n'est réservé qu'aux moins de 23 ans, avec la possibilité pour chaque pays de convoquer trois joueurs au-dessus de cette limite d'âge. Téji Savanier, André-Pierre Gignac et Florian Thauvin appartiennent à cette catégorie pour les Bleus.

"Dans les sports olympiques, on ne retient pas le football. Ce sport aux JO ne m'a jamais passionné, avance encore Rothen. Les joueurs, c'est la même chose. Pas ceux qui se sont qualifiés néanmoins. Les clubs auraient dû anticiper aussi lors des qualifications et leur dire de ne pas y participer d'entrée." La FFF a désormais jusqu'au 30 juin pour trouver des remplaçants et envoyer une équipe pour ces JO de Tokyo.

GL