RMC Sport

Le Graët : « Un bonheur de revoir Abidal »

Noël Le Graët

Noël Le Graët - -

Alors que Didier Deschamps a dévoilé sa liste ce jeudi (14h), Noël le Graët s’est confié sur l’équipe de France. Le président de la Fédération FFF estime par ailleurs que le football tricolore est en progression.

Noël Le Graët, quel est l'objectif de ces deux matchs contre la Géorgie et la Biélorussie ?

Face à la Géorgie et la Biélorussie, il faut gagner pour conserver une chance de terminer en tête en espérant un faux pas espagnol. Après, il faut déjà assurer notre deuxième place en toute certitude. On a encore besoin mathématiquement de quatre points, trois peut-être, mais sûrement quatre. Donc ce sont des matches très importants pour nous.

Que pensez-vous des retours d'Eric Abidal et Samir Nasri chez les Bleus (interview réalisée avant la divulgation de la liste de Deschamps et l'annonce du retour de Gignac, ndlr) ?

C’est un bonheur de revoir Eric Abidal. Il a toujours été un très grand joueur de haut niveau. Le voir revenir au niveau international ou dans le championnat de L1, c’est superbe. C’est d’abord une victoire sur la santé. Je suis très heureux. En ce qui concerne Samir Nasri, c’est normal qu’il vienne. Il a été puni mais pas éternellement. Le sélectionneur pense qu’il a la possibilité de rejouer dans cette équipe. Donc c’est normal de lui redonner une chance. Je suis extrêmement favorable.

Quel est votre regard sur l'affaire « Thauvin » qui refuse de s'entraîner avec le LOSC ?

C’est dommage parce qu’il ne va pas être sélectionné en Espoirs alors qu’on a besoin de joueurs comme lui. La période est assez agitée et il y a des répercussions sur les joueurs. C’est pareil pour Gomis. Ils échappent à la sélection ce qui est toujours dommage. Je n’ai pas à juger parce qu’il y a des conflits entre deux clubs. Je préfère que les joueurs jouent.

Êtes-vous satisfait de la formation à la Française ?

Il y a des signes très positifs. L’équipe de France des moins de 20 ans a gagné et les moins de 19 ans sont allés en finale de l’Euro. Ce n’est pas rien. Ensuite, les moins de 17 ans féminines sont championnes du monde et les moins de 19 ans en finale. Cela montre, aussi bien à Clairefontaine et surtout dans les clubs, que le travail est très positif et que les jeunes ont plaisir à se retrouver en équipe de France.

Comment avez-vous digéré cette tournée ratée en Amérique du Sud ? (défaites contre l'Uruguay et le Brésil)

Lors de la tournée, l’effectif n’était pas au complet. C’était une tournée importante pour nous parce que cela nous a permis de voir comment ça se passe au Brésil. Ce n’était pas le meilleur moment pour y aller mais ce sont les dates imposées par la FIFA. Même si la tournée n’a pas été positive au niveau des résultats, elle a été enrichissante en ce qui concerne l’organisation. On sait ce qui nous attend l’année prochaine au Brésil pour la Coupe du monde.

A lire aussi :

>> Gomis félicite Gignac

>> La liste de Deschamps : avec Gignac, sans Cabaye

>> Le live mercato du 29 août

Propos recueillis par Jérôme Sillon