RMC Sport
EXCLU RMC SPORT

Oudéa-Castéra annonce les conclusions de l'audit sur la FFF pour la "fin janvier"

Présente ce samedi au Qatar pour soutenir les Bleus face à l'Angleterre, en quart de finale de la Coupe du monde 2022, la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra était l'invitée de RMC et BFMTV. Elle a fait le point sur l'audit sur la FFF.

La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra sera aux côtés des Bleus ce samedi, pour assister à leur quart de finale de la Coupe du monde face à l’Angleterre (20h), au stade Al-Bayt d'Al-Khor, au nord de Doha, comme elle s’y était engagée. Avant ce rendez-vous très important pour l’équipe de France, elle était l'invitée de la Matinale Week-end sur RMC et de BFMTV. Elle a notamment fait le point sur la mission d'audit visant la FFF que la ministre a confiée à l'Inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche le 16 septembre dernier après avoir reçu le président de la FFF Noël Le Graët et sa directrice générale, Florence Hardouin.

"Nous irons au fond des choses en temps et en heure"

Une mission qui fait suite à la parution dans le magazine So Foot d'un article mettant en cause la FFF et son président, accusé d'avoir adressé des SMS à caractère sexuel à des employées. "Est-ce que je vais rencontrer Noël Le Graët à Doha ? Je pense qu'on va se croiser avant le match, on n'a pas d'entretien de prévu, a indiqué sur l'antenne de RMC Amélie Oudéa-Castéra. Je vais avoir l'occasion de beaucoup échanger avec lui dans les prochaines semaines, d'aller au fond sur les conclusions de l'audit lorsque cet audit sera finalisé. On aura des conclusions plutôt autour de la fin janvier, il y aura ensuite une table de contradictoires avec les dirigeants de la FFF. On aura une restitution plutôt autour de mi-février."

Et d’ajouter : "Je veux que les choses soient naturelles et informelles. Il n'y aucune raison de crisper l'ambiance. Je n'ai pas du tout envie que ma venue ici (au Qatar) soit source de tensions, ce n'est absolument pas l'esprit, chaque chose en son temps. Je suis une femme de dialogue, je veux me comporter de manière polie avec le président de la FFF, et en même temps nous irons au fond des choses en temps et en heure, et dans les circonstances qui conviennent."

Patron du football français depuis plus d’une décennie, Noël Le Graët est confronté à une succession d'affaires qui touchent à la fois la gouvernance de la FFF qu'il préside depuis 2011 et ses propres pratiques. Sa situation s’est aggravée en septembre avec la parution dans So Foot d'une enquête de six pages intitulée "Ma fédé va craquer" le présentant, sur la foi de témoignages anonymes, comme un dirigeant au comportement plus que contestable avec ses salariées. Le Breton aurait notamment envoyé des SMS à caractère sexuel à des collaboratrices de la FFF.

RR avec RMC