RMC Sport

Pour Griezmann, c'est mention passable

FP

FP - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Pour sa première en équipe de France, ce mercredi contre les Pays-Bas (2-0), Antoine Griezmann n’a pas été à la hauteur de ce qu’il montre chaque week-end avec la Sociedad. Mais le potentiel est là, et il mérite d’être revu.

Outre, évidemment, la jolie volée de Benzema et le but acrobatique de Matuidi, Antoine Griezmann a été l’une des attractions de l’équipe de France contre les Pays-Bas (2-0). Impressionnant avec la Real Sociedad depuis le début de la saison, le jeune ailier tapait avec insistance à la porte des Bleus, et Didier Deschamps la lui a logiquement ouverte. Au moins pour voir. Mais de ce qui a été vu ce mercredi, difficile de tirer de vrais enseignements. Titularisé dans un couloir gauche délaissé par un Franck Ribéry de retour de blessure, le joueur de 22 ans n’a en tout cas pas démérité. 

Sur une remise très bien sentie, il aurait même dû être crédité d’une passe décisive magistrale si Benzema n’avait pas smashé sa tête sur celle de Vlaar, posté sur la ligne. En résumé, c’est un Griezmann discret mais clairement capable de fulgurances qui a foulé la pelouse du Stad de France. « Rien à voir avec ce qu’il fait avec son club, regrette tout de même Jean-Michel Larqué. Il a sans doute été impressionné par l’ambiance, par ses coéquipiers, par ce qu’on attendait de lui. Il a fait des choses intéressantes, notamment sa remise pour la tête de Benzema. »

Escudé : « Il n'a pas réussi à être décisif »

A-t-il sa place à la Coupe du monde ? Ce n’est donc pas ce match amical qui permet de le dire. Mais ses 15 buts inscrits en 23 matches de Liga, en plus des promesses de cette première qui laisse deviner un vrai potentiel, méritent de lui offrir une deuxième chance. « On a vu sa qualité technique, ses déplacements, analyse Julien Escudé, l’ancien international, aujourd’hui à Besiktas. Il n’a pas réussi à être décisif mais il lui reste à faire des performances avec la Real Sociedad pour être du voyage au Brésil. » 

Pour Larqué, c’est une certitude, on le reverra cet été : « Ce n'était pas du grand Griezmann, mais vu ce qu’il a montré depuis le début de la saison, il ne pourra faire que mieux, et je suis sûr que Deschamps lui maintiendra sa confiance. » Réponse le 13 mai, lors de l’annonce de la liste des 23.

A lire aussi :

- Les Bleus confirment l'embellie

- France - Pays-Bas : les notes

- L'actu des Bleus

A.T.