RMC Sport

Pourquoi Henry n’aura pas droit à une dernière sélection

Thierry Henry

Thierry Henry - AFP

Noël Le Graët a annoncé ce vendredi que Thierry Henry n’aurait pas droit à une 124e sélection en équipe de France. Reprise par la presse nationale, l’idée lancée sur RMC le week-end dernier avait pourtant fait son chemin, mais le président de la FFF préfère rendre un hommage collectif aux six joueurs ayant dépassé le cap mythique des 100 capes (Henry, Desailly, Thuram, Zidane, Vieira et Deschamps).

On ne reverra donc pas Thierry Henry sous le maillot de l’équipe de France. L’idée d’une 124e sélection pour rendre hommage au meilleur buteur de l’histoire des Bleus (51 réalisations), née dimanche soir dans l’esprit de Nicolas, un auditeur de Larqué Foot, avait pourtant grandement fait son chemin. Reprise pas tous les grands médias nationaux, l’hypothèse lancée sur RMC avait eu un vaste écho et avait suscité de nombreuses opinions, favorables ou non à cet hommage.

Pour RMC Sport, Didier Deschamps a même avoué en longueur hier que le sujet « méritait réflexion », tout en précisant qu’avant de décider, il en discuterait avec Noël Le Graët, le président de la FFF. Ce dernier a tranché et annoncé à Jean-Michel Larqué, sur RMC, qu’il n’était « pas dans l’esprit » d’une dernière sélection pour honorer la carrière d’Henry. « On a une position extrêmement claire. L’idée est bonne de rendre hommage à Thierry mais au-delà, à ceux qui ont dépassé les 100 sélections, explique Le Graët sur RMC. On va réinviter très certainement, à une date pas encore fixée, Thierry Henry, Marcel Desailly, Lilian Thuram, Zizou, Patrick Vieira et Didier Deschamps lui-même. »

L’Afrique du Sud comme dernière image

Selon une source bien informée, Didier Deschamps approuve la position de Noël Le Graët et suivra l’idée d’un hommage collectif, dans une forme encore indéterminée (coup d’envoi d’un match ? Remise d’un prix, d’un trophée, d’un maillot ?). Les deux hommes ne souhaitent pas galvauder les matches amicaux à venir, déterminants en vue de la montée en puissance vers l’Euro 2016 qui sera disputé à domicile.

Malgré une immense carrière, ponctuée d’une victoire en Coupe du monde (1998) et à l’Euro (2000), plus d’une autre finale mondiale (2006), la dernière image de Thierry Henry sous le maillot bleu restera donc le match face à l’Afrique du Sud (1-2), le 22 juin 2010, épilogue d’une Coupe du monde marquée par l’affaire du bus de Knysna, le plus grand traumatisme de l’histoire du football français. Une fin pas vraiment à la hauteur de l’exceptionnelle carrière internationale de « Titi ».

dossier :

Thierry Henry