RMC Sport

Stéphan : « Deschamps est très respecté »

Guy Stephan et Didier Deschamps

Guy Stephan et Didier Deschamps - -

EXCLU RMC SPORT. Adjoint de Didier Deschamps à l’OM puis en équipe de France, Guy Stephan est très satisfait de son association avec le sélectionneur tricolore. Et se montre particulièrement confiant pour le futur des Bleus.

Guy Stéphan, comment décririez-vous l'homme et l'entraîneur Didier Deschamps ?

J’ai beaucoup de plaisir à travailler avec lui, c’est quelqu’un qui a une grande compétence. Il est très respecté par rapport à son passé de joueur et d’entraîneur. Il a aussi, et ça fait partie de ses qualités, une capacité d’écoute très importante. Il réunit très souvent son staff, ça lui permet d’avancer. Il ne prend pas de décision hâtive. Les décisions sont mûrement réfléchies et ça permet à l’ensemble du staff de bien progresser.

Ses méthodes ont-elles changé par rapport à sa période marseillaise ?

Il a changé par rapport à mai 2012, il a perdu 15 kilos ! Plus sérieusement, je retrouve un entraîneur qui a le souci du détail, qui aime bien discuter avec ses joueurs individuellement, un entraîneur qui veut inculquer l’esprit de compétition à ses joueurs. Et puis il a un objectif bien déterminé : c’est de se qualifier pour la Coupe du monde.

Pour lui, l'équipe de France va finir première de son groupe de qualification à la Coupe du monde ?

C’est un objectif. Ça ne veut pas dire qu’on va l’atteindre, mais il faut parfois se fixer des objectifs élevés. La difficulté, c’est qu’on tombe sur l’Espagne, qui domine le monde depuis quatre, cinq ans. Les matches de septembre et octobre vont nous apporter des éléments supplémentaires. En tout cas, dans tous ses discours avec les joueurs, il rappelle cet objectif de se qualifier, de viser le plus haut possible, et d’être à chaque fois le plus performant possible.

Près de 40 joueurs ont été appelés depuis août 2012. Quel est votre sentiment sur le groupe France ?

Ce qui est important pour Didier, c’est de sélectionner les meilleurs joueurs, mais c’est aussi, au gré des périodes de méformes et de blessures, de pouvoir sélectionner des jeunes joueurs qui ont un gros potentiel. C’est ce qui a été fait lors de la tournée en Amérique du Sud. Ça leur donne du temps de jeu, des sélections, et ça permet à toute cette génération d’acquérir de l’expérience.

Pour un homme qui a la culture de la gagne comme lui, comment est perçu l'enchaînement de défaites de l'équipe de France ?

Il ne le vit pas bien, c’est sûr, mais il faut prendre du recul par rapport à ces défaites. On joue des grosses nations du foot, l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne, le Brésil, l’Uruguay… Lorsqu’on joue de tels adversaires, on prend le risque de perdre les matches. Il vaut mieux jouer ce genre de rencontre pour acquérir de l’expérience, être confronté à l’intensité, à des difficultés, plutôt que de jouer des nations au 100e rang mondial.

N'est-ce pas dangereux pour la confiance de cette équipe ?

On préfère gagner les matches, mais en ce qui concerne les matches officiels que l’on a eus à disputer, on a juste perdu celui de l’Espagne (0-1, ndlr). Ça ne nous a pas empêchés de gagner en Finlande, de battre la Géorgie, la Biélorussie, de faire un nul en Espagne. Avec des victoires, l’animation serait sans doute meilleure, mais faire ces matches contre des adversaires réputés sera profitable aux joueurs par la suite.

Selon vous, le groupe France a-t-il les moyens de se sortir d'un match de barrage pour se qualifier à la Coupe du monde ?

Très sincèrement, oui ! Les joueurs sont unanimes pour dire qu’ils jouent la première place, mais que si elle n’était pas là, il faudrait arriver avec un maximum de concentration et une forme optimale en barrage. C’est ancré dans leur tête qu’il y aura une possibilité d’en passer par là. Et ils en ont les moyens.

A lire aussi :

>> France – Deschamps : « Nasri est redevenu compétitif »

>> Deschamps : « Evra ? Logique »

>> Sagnol a « beaucoup échangé avec Deschamps »

Propos recueillis par Jean Résséguié