RMC Sport

Suède-France: et si c'était un mal pour un bien?

Kylian Mbappé

Kylian Mbappé - AFP

Battue en Suède (2-1) ce vendredi, l'équipe de France s'est compliquée la tâche dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2018. Une défaite qui pourrait inciter Didier Deschamps à changer ses plans et permettre aux Bleus d'afficher un visage plus conquérant.

Passer à une mentalité offensive

Le "scénario catastrophe" évoqué par Didier Deschamps après la rencontre était peut-être un peu prévisible. Dans ses déclarations d'avant-match et sa composition d'équipe, le sélectionneur tricolore n'avait pas écarté l'idée qu'un nul ne serait pas un mauvais résultat. Alors au lieu de tout tenter pour gagner, contre une équipe suédoise largement prenable, les Bleus n'ont pas lâché les chevaux. Et sont restés à la merci d'une erreur, qui a fini par arriver.

A lire aussi >> Suède-France: pour Griezmann, "Lloris avait ce petit joker à griller"

Désormais deuxièmes de leur groupe, dans la position du barragiste, les Bleus n'ont cette fois plus le choix. Il faudra jouer les matchs pour les gagner, si possible en marquant beaucoup pour dépasser la Suède à la différence de buts. Face aux Pays-Bas, au Luxembourg, à la Bulgarie et la Biélorussie, il ne faudra plus calculer.

Revoir la compo

Didier Deschamps est dans une logique de continuité depuis l'Euro 2016. Dans son onze de départ contre les Suédois, seuls Mendy, Sidibé et Varane, pour cause de blessure, n'ont pas joué la compétition. Mais la magie n'opère plus vraiment. Payet et Griezmann ne sont plus décisifs, la paire Pogba-Matuidi n'est pas complémentaire et Sissoko ne percute plus comme à l'Euro. Avec Mbappé, Lemar, Dembélé et Kanté sur le banc, les options étaient pourtant nombreuses pour apporter du sang neuf.

A lire aussi >> Suède-France: le pire, c'est que Lloris n'est pas le seul coupable

"Ce sont des garçons qui, au cours de la saison, ont réussi des performances importantes dans des matchs de haut niveau, souligne Jean-Michel Larqué. Que ce soit Dembélé avec Dortmund ou Mbappé avec Monaco. Kanté a été un acteur du titre de Chelsea. J'ai du mal parfois à suivre les discours du sélectionneur et ses applications. Ces garçons-là n'ont pas réussi des matchs dans des compétitions moyennes. C'est là où je suis étonné que cela ne le rende pas un peu plus ambitieux dans sa composition d'équipe."

Dégonfler les têtes

Depuis juillet dernier, l'équipe de France se repose un peu sur son parcours à l'Euro, qui a enflammé le pays. Mais depuis, les Bleus ont connu quelques accrocs. En éliminatoires, ils ont été accrochés en Biélorussie (0-0) et ont perdu en Suède (2-1). En amical, ils n'ont pas réussi à battre la Côte d'Ivoire (0-0) et ont été dominés par l'Espagne (2-0). Si jusque-là, ces contre-performances n'avaient pas eu de conséquences, celle de Stockholm fait un peu plus mal.

A lire aussi >> Suède-France: Lloris a voulu "relancer propre" et assume "pleinement" son erreur

Désormais, les Bleus n'ont plus le choix et devront cravacher pour aller chercher leur place à la Coupe du monde. Mais redescendre un peu sur terre et souffrir ensemble peut parfois avoir du bon. Deschamps peut en témoigner, lui dont le début de l'ère a été marqué par le somptueux barrage retour face à l'Ukraine (3-0), qualificatif pour le Mondial 2014.

VIDEO: Daniel Riolo ne comprend pas le jeu de Pogba

Alexandre Alain Rédacteur