RMC Sport

Turquie-France, les notes: Lloris évite une taule, Mbappé méconnaissable

Battue samedi par la Turquie (2-0), dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2020, l'équipe de France a livré une prestation indigente. Méconnaissables, les Bleus ont sombré. Seul Hugo Lloris, qui a empêché un naufrage plus important, mérite la moyenne.

Hugo Lloris: 5,5

Le seul Français au niveau lors de cette défaite en Turquie (2-0). Certes, il va chercher le ballon à deux reprises au fond de ses filets en première période, ce qui n’était plus arrivé à l’équipe de France depuis une défaite contre la Belgique en amical (3-4) le 7 juin 2015. Mais il ne peut pas grand-chose sur les buts de Kaan Ayhan (30e) et Cengiz Under (40e). Et il a surtout évité aux Bleus un naufrage plus important en réalisant une très belle parade devant Yilmaz (55e), en repoussant une tête à bout portant de Dorukhan Toköz (56e) et en détournant un missile de Mahmut Tekdemir (70e).

Benjamin Pavard: 3

Plutôt séduisant contre la Bolivie (2-0) dimanche dernier en amical, Benjamin Pavard est retombé dans ses travers à Konya. Inexistant sur le plan offensif, il a sans cesse cherché à jouer en retrait, à chaque fois que le ballon arrivait dans ses pieds. Il a fallu attendre la 65e minute de jeu pour le voir réussir un centre à destination d’Antoine Griezmann. Défensivement, celui qui portera le maillot du Bayern Munich la saison prochaine ne s’est pas non plus montré plus à l’aise. Les Turcs ont profité à plusieurs reprises de ses couvertures approximatives pour créer le danger.

Raphaël Varane: 3,5

Il est habituellement sérieux dans ses placements, appliqué dans ses transmissions et solide dans les duels. Mais à Konya, c’est un Raphaël Varane étonnamment à la peine que les supporters turcs ont vu à l’œuvre. Il est en partie fautif sur le but d’Ayhan, qui le devance facilement au moment d’ajuster Lloris de la tête. Fébrile dans ses relances, le Madrilène a retrouvé quelques couleurs en seconde période en dégageant des ballons chauds.

Samuel Umtiti: 3

S’il répète ce genre de prestations, Samuel Umtiti pourra sans doute commencer à s’inquiéter pour sa place de titulaire en équipe de France. Envoyé sur le banc par Clément Lenglet à Barcelone, l’ancien Lyonnais a souffert dans les duels face à l’expérimenté Burak Yilmaz. C’est une relance ratée de sa part qui est à l’origine du deuxième but de la Turquie. A l’image de Varane, il a également eu du mal à trouver proprement ses milieux. Un de ses plus mauvais matchs sous le maillot bleu.

Lucas Digne: 3 (remplacé par Mendy, 4)

Auteur d’une très belle saison avec Everton, Lucas Digne avait marqué des points face à la Bolivie (2-0) en distillant de bons centres et en affichant une belle complicité avec Thomas Lemar. Il est apparu plusieurs niveaux en-dessous à Konya. Il n’a quasiment jamais pris son couloir pour apporter offensivement et le danger est venu à plusieurs reprises dans son dos. Sur l’ouverture du score de la Turquie, c’est lui qui oublie Merih Demiral, passeur décisif de la tête pour Kaan Ayhan.

Didier Deschamps l’a remplacé à la pause par Ferland Mendy, qui a eu du mal à rentrer dans son match. Mais il a ensuite relevé la tête et apporté de la sérénité derrière.

Moussa Sissoko: 3

Il est temps que la saison se termine pour Moussa Sissoko. Coupable d’une main lors de la finale de la Ligue des champions perdue par Tottenham face à Liverpool (2-0), l’ex-Toulousain n’a pas franchement été plus en réussite face à la Turquie. Titularisé devant la défense en l’absence de N’Golo Kanté, forfait pour cause de blessure à un genou, on attendait de lui qu’il apporte de l’impact et aide les Bleus à gagner la fameuse bataille du milieu. S’il n’a pas compté ses efforts, il a souvent été à contretemps et n’a pas eu l’abattage attendu à la récupération.

Paul Pogba: 3

Des fautes grossières, des transmissions manquées, une talonnade ratée et un apport offensif très limité. Propre et précieux contre la Bolivie, Paul Pogba a affiché un visage très décevant en Turquie. Il se fait manger dans l’impact sur l’action qui amène le deuxième but turc. Il faut aussi souligner son déchet technique très important. Un Pogba bien différent de celui vu en équipe de France ces dernières semaines, qui a semblé perdu sans Kanté à ses côtés.

Kylian Mbappé: 2,5

A l’envers. Il a tout raté, ou presque. Dès le début du match, Mbappé a tenté de faire la différence en multipliant les accélérations et les crochets. Mais il s’est le plus souvent enfoncé dans la défense turque avant de finir par perdre le ballon. A plusieurs reprises, il a aussi donné l’impression de vouloir faire la différence à lui tout seul. En vain. Après avoir débuté dans le couloir droit, il a été repositionné dans l’axe à la sortie d’Olivier Giroud. Mais là encore, le Parisien n’a pas été dangereux. Son travail défensif a par ailleurs été très limité. 22 ballons perdus au total, son pire chiffre avec les Bleus. 

Antoine Griezmann: 4

Avec Hugo Lloris, Antoine Griezmann a été le Français le moins mauvais lors de cette prestation globalement indigente des champions du monde 2018. Sur une pelouse en mauvais état, celui qui quittera l'Atlético cet été a eu le mérite de chercher à combiner avec ses coéquipiers. Même s'il n'a pas eu la même justesse technique que d'habitude, il a été l'un des rares à apporter un peu de vitesse au jeu tricolore. Il manque le cadre sur une reprise de la tête à la 19e.

Blaise Matuidi: 3 (remplacé par Coman 4,5)

De retour comme titulaire, dans un rôle toujours hybride de faux milieu gauche, Blaise Matuidi a lui aussi vécu une soirée compliquée. Ou plutôt une mi-temps puisque Deschamps l’a sorti à la pause pour lancer à sa place Kingsley Coman. D’ordinaire si précieux dans le pressing et à la récupération, le Turinois a eu du mal à se positionner et à colmater les brèches. Il n’a pas non plus réussi à faire la différence sur son côté. Coman, lui, a eu le mérite de créer le danger dans son couloir sur quelques fulgurances.

Olivier Giroud: 3,5

Un match frustrant pour Olivier Giroud. Sevré de ballons, le meilleur buteur de la dernière Ligue Europa a été bien contenu par la défense adverse. Il a essayé de faire parler son jeu de corps et sa faculté à offrir des bons ballons à ses coéquipiers en remise, mais il n’a pas connu une très grande réussite. Sa dépense d’énergie et son implication au pressing, comme d’habitude, lui permettent de relever quelque peu sa note. Remplacé par Wissam Ben Yedder à la 72e.

RR