Deschamps réveille le douloureux souvenir des accusations de racisme d’une "violence absolue"

Mis à jour le
Didier Deschamps
 

Ce mercredi matin, sur France Inter, Didier Deschamps a redit sa tristesse d’avoir vu sa famille affectée par l’affaire Benzema, après que celui-ci a expliqué que le sélectionneur avait "cédé sous la pression d’une partie raciste de la France", en 2016.

 

Votre opinion

Postez un commentaire