RMC Sport

Euro 2016, finale Portugal-France : comment les Bleus vont tenter de gérer Ronaldo

Cristiano Ronaldo

Cristiano Ronaldo - AFP

Si elle veut remporter la finale de l’Euro 2016 ce dimanche (21h), l’équipe de France devra minimiser l’influence de Cristiano Ronaldo. Une tâche loin d’être évidente.

Dans les vidéos qu’il montrera à ses joueurs d’ici à dimanche soir, Didier Deschamps évoquera forcément en longueur le cas Cristiano Ronaldo. Car la gestion de « CR7 » sera l’une des clés de cette finale de l’Euro 2016 entre la France et le Portugal (21h). Auteur de trois buts depuis le début de la compétition, dont une tête impressionnante en demie face au pays de Galles (2-0), le capitaine portugais sera le principal danger à maîtriser pour les Bleus. Mais la tâche est loin d’être simple.

A lire aussi >> Euro 2016, finale France-Portugal : Griezmann ou Ronaldo, pour qui le Ballon d’Or ? 

« S’il y a un plan anti-Ronaldo, personne ne l’a trouvé, souligne Didier Deschamps. C’est un très grand joueur, il a une qualité technique. Il va haut et reste longtemps tout là-haut. Son physique doit lui permettre, je pense que ses carrés de chocolat y sont pour quelque chose (rires). En foot, il y a deux choses contre lesquelles c’est difficile de lutter, la vitesse et les airs. Le neutraliser serait parfait mais être attentif et limiter son influence va être important. »

Sagna : « Défendre comme sur n'importe qui »

Ce « sale boulot », Bacary Sagna y sera préposé, notamment lorsque Ronaldo délaissera la pointe de l’attaque pour revenir naturellement vers le côté gauche portugais. Un rendez-vous qui n’effraie pas l’ancien Auxerrois, qui a croisé la route du triple Ballon d’Or à de nombreuses reprises avec Arsenal et Manchester City.

A lire aussi >> J-1 France-Portugal : toutes les infos en direct

« Je n'ai pas besoin de faire l'éloge de Cristiano Ronaldo, explique l’arrière droit des Bleus. Tout le monde le connait et sait qu'il est là-haut. Il fait partie des meilleurs au monde, si ce n'est le meilleur. Je vais essayer de défendre comme sur n'importe qui, laisser le moins d'espace, essayer d'anticiper. C'est un joueur exceptionnel, mais je suis amené à jouer devant des bons joueurs tous les jours. » De la capacité de Sagna et de ses coéquipiers à neutraliser Ronaldo dépendra une grande partie de l’issue de cette finale.

A lire aussi >> Euro 2016 : 12 ans plus tard, une nouvelle chance pour Ronaldo

dossier :

Euro 2016