RMC Sport

Euro 2016 : jamais Bleus sans trois pour la France ?

Les Bleus peuvent-ils triompher à domicile lors de l'Euro ?

Les Bleus peuvent-ils triompher à domicile lors de l'Euro ? - AFP

Victorieuse de l’Euro 1984 et de la Coupe du monde 1998 à la maison, l’équipe de France va devoir se montrer à la hauteur d’une nouvelle grande compétition sur son sol. Objectif minimum annoncé ? Les demi-finales. Même si tout le monde espère mieux.

Un stade en fusion au coup de sifflet final, des drapeaux qui fleurissent dans les rues, un immense bonheur collectif, la nation qui sourit à l’unisson. On remet ça ? Victorieuse à domicile de l’Euro 1984 et du Mondial 1998, l’équipe de France fait face à un troisième défi sur son sol en 31 ans. Un Euro à la maison qui augmente forcément le niveau d’exigence. Pas question de se louper, sortie au premier tour interdite. Coach des troupes tricolores, Didier Deschamps a annoncé l’objectif minimum fixé par la Fédération : demi-finale. Voilà pour la forme.

Pour le fond, c’est autre chose. Car quand une grande nation du football accueille une telle compétition, difficile de ne pas mettre la gagne en seul objectif. Si elle se matérialise, les Bleus rejoindraient l’Allemagne et l’Espagne au sommet du palmarès de l’Euro avec trois succès. Nul doute que le sélectionneur, qui connait bien la question pour avoir soulevé la Coupe du monde à la maison en 1998 (puis l'Euro en 2000), garde cette idée dans un coin de la tête.

Un immense défi sans certitudes

Mais la route vers un triomphe devant le peuple français parait semée d’embûches. Il y a la qualité de l’opposition, déjà. L’absence d’un leader de top niveau mondial, aussi, comme l’avaient été Michel Platini et Zinedine Zidane en 84 et 98. Les faiblesses bleues, enfin. Avec deux années de matches amicaux, où la motivation des uns et des autres a fluctué au gré du moment, difficile d’avoir une véritable idée du niveau des Bleus. Ils ont battu deux fois le Portugal, une fois l’Espagne et une fois l’Allemagne, leur bourreau en quart du dernier Mondial. Ils ont aussi perdu en Albanie et à domicile contre la Belgique et le Brésil. Trop sinusoïdal pour tirer de véritables enseignements.

Quatre ans après un Euro où les joueurs de Laurent Blanc avaient perdu logiquement en quart contre l’Espagne, futur vainqueur, son successeur s’attaque à un immense défi avec des talents mais sans certitudes. Quelques chantiers dans le jeu restent ainsi à régler, à commencer par une ligne offensive chamboulée par des événements extra-sportifs qui impliquent à la fois Mathieu Valbuena et Karim Benzema.

>> Angleterre-France : l'émotion était intense à Wembley

>> Larqué : "Impossible d'avoir une ambiance sereine chez les Bleus avec Valbuena et Benzema"

>> Les fiches des 24 équipes de l'EURO 2016