RMC Sport

Affaire de la sextape : Benzema a le soutien de Deschamps

Karim Benzema et Didier Deschamps

Karim Benzema et Didier Deschamps - AFP

Dans Téléfoot, ce dimanche sur TF1, Karim Benzema a assuré qu’il avait le soutien de Didier Deschamps. Mis en examen dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, l’attaquant du Real reste "serein".

Après la diffusion mercredi sur TF1 de ses explications sur l’affaire du chantage à la sextape dont a été victime Mathieu Valbuena, dans laquelle il est mis en examen, la deuxième partie de l’interview de Karim Benzema dans Téléfoot ce dimanche était davantage axée sur son rapport avec les Bleus. L’attaquant du Real a réaffirmé son attachement à l’équipe de France et son envie de la retrouver, avec Mathieu Valbuena. L’ancien Lyonnais a aussi assuré qu’il avait le soutien de Didier Deschamps.

Rejouer avec les Bleus

"C’est mon objectif. Ça l’a toujours été. (Avec Valbuena ?) Bien sûr. C’est mon souhait. Et celui de beaucoup de personnes qui aiment le football parce que c’est un bon joueur. La France a besoin de lui, comme de moi. (…) Je ne lui en veux pas."

Ne pas pouvoir jouer l’Euro

"Je n’ai pas peur. Il y a trop de choses dans la vie pour avoir peur. Je sais que c’est quelque chose de difficile avec ce qu’il se passe. L’Euro, c’est quelque chose de grand. Je rêve de jouer l’Euro, comme tout le monde. Parce que c’est l’Euro, déjà. Mais en plus, c’est en France. Mais avoir peur, non. J’espère que ça va vite rentrer dans l’ordre et que je pourrai participer à l’Euro.

Le soutien de Didier Deschamps

« Je l’ai eu en message, après qu’il a donné la sélection (pour les matchs amicaux contre l’Allemagne et l’Angleterre, ndlr). On a parlé par messages. Il est derrière moi, il me soutient. De toute façon, je parle souvent avec le coach. (D’autres soutiens ?) Bien sûr. Toute ma famille. D’anciens joueurs, aussi. Et des joueurs qui sont en sélection."

Son état d’esprit

"Je joue au Real Madrid depuis sept ans. Je me suis toujours battu. On essaye de détruire mon image. C’est pas grave. Je suis toujours pareil, je resterai le même jusqu’à la fin. (…) Ça va. J’ai une petite fille qui grandit, qui me fait rire. Ce sont des moments qui arrivent. Comme on dit, après la tempête, il y a le beau temps. Je suis serein. Je suis tranquille. Même si c’est difficile."

dossier :

Karim Benzema