RMC Sport

Euro 2017: "Il faut être dans le dernier carré", prévient Le Graët

Les Bleues lancent leur Euro ce mardi soir face à l’Islande (20h45), à Tilburg (Pays Bas). Troisième nation mondiale, la France affiche des objectifs élevés. Noël Le Graët fixe le cap du dernier carré.

L’année des Bleues

"Les filles sont bien préparées, elles ont l’envie de bien faire. Vous savez que cette équipe est très complémentaire. C’est vraiment une très belle équipe. Je suis persuadé qu’elles vont donner un beau spectacle. Elles sont dans un groupe à leur portée. Mais on sait qu’il n’y a pas de matches faciles. Tous les pays travaillent énormément, tout le monde progresse, le football féminin est en plein essor dans le monde entier, mais en Europe plus particulièrement. La France progresse aussi. Mais c’est difficile. Je crois tout de même que l’équipe est très complémentaire et j’espère que ce sera l’année des Bleues."

A lire aussi >> du jeune avec du vieux, la recette enfin gagnante pour les Bleues ?

L’objectif dernier carré

"Vous savez, nous, quand on est dans le dernier carré, je considère que c’est toujours une réussite. Parce qu’après, un match reste un match. Un tir sur un poteau, un penalty… Je crois qu’il faut être dans le dernier carré. On a cette possibilité, en tout cas au niveau de la valeur. Elles sont classées 3es au niveau de la FIFA, invaincues depuis quelque temps. Une équipe qui devient peut-être plus professionnelle, avec une organisation qui est très performante. Un staff qui est très motivé, complémentaire. Donc je pense qu’il y a de bons arguments pour réussir."

Son rapport avec les Bleues

"Je n’ai pas raté un match depuis cinq ans, je pense. C’est une équipe qui est très attachante, qui progresse et qui mérite beaucoup d’attention de la part de la Fédération. On a fait beaucoup d’efforts. On a fait les efforts normaux pour le football féminin parce que les filles nous ont beaucoup donné. Je crois que, grâce à elles, le nombre de licenciées a augmenté. C’est elles, souvent, qui ont donné le spectacle et le jeu, et l’envie aux jeunes filles de jouer au football."

Ses conseils

"Je leur ai dit tout de suite qu’elles soient un petit peu décontractées. C’est un match, certes, d’ouverture, mais il faut toujours respirer. Il faut être bien dans son corps, bien dans son esprit et ne pas prendre trop de stress pour un match d’ouverture. La compétition est longue et elles ont la possibilité, je pense, de s’exprimer dans cette poule. Mais il faut absolument qu’elles soient, non pas décontractées, mais heureuses d’être là et fières de porter le maillot."

Le titre

"On est toujours un petit peu sévères. L’équipe de France d’il y a cinq ou six ans devait être 12e équipe mondiale. Ce n’est pas nous qui faisons les classements mais elle est désormais 3e. Donc elle n’a pas de titres, c’est vrai, mais elle s’est toujours bien comportée. Là, elle est sur une série assez intéressante avec 11 ou 12 matchs sans défaites en ayant rencontré les Etats-Unis, quand même, le Brésil, donc des matchs de très haut niveau. L’équipe est qualitative, donc je pense qu’elle peut cette année se rapprocher d’un titre et l’obtenir, si c’est possible."

propos recueillis par A.R