RMC Sport

Euro 2021: Ancelotti se méfie de Mbappé mais voit une finale Angleterre-Italie

Dans la presse italienne, le nouvel entraîneur du Real Madrid Carlo Ancelotti évoque l’Euro et notamment son équipe nationale, l’Italie. Il estime que la Nazionale ira jusqu’en finale, même s’il confie que "Mbappé fait peur".

Avant de prendre en charge le Real Madrid pour la reprise de l’entraînement avec tous ses joueurs espagnols, non convoqués avec la Roja, Carlo Ancelotti est un spectateur avisé de l’Euro, dont les huitièmes de finale démarrent ce samedi.

"C'est la grande surprise et en même temps la nouveauté du tournoi, explique-t-il à propos de l’Italie dans les colonnes d’il Giornale. Parce qu'elle pratique un football offensif, sans aucun calcul, qu'elle a une organisation défensive qui a été testée et qu'elle a la jeunesse de son noyau dur qui garantit des courses et de l’enthousiasme".

"Je vois l'Angleterre et l'Italie en finale"

Récemment nommé sur le banc du Real Madrid pour succéder à Zinédine Zidane et retrouver le club merengue six ans après l’avoir quitté, l’ancien entraîneur parisien estime même que les Azzurri iront jusqu’en finale, alors qu’ils doivent d’abord se défaire l’Autriche en 8es de finale: "Je l'ai dit avant le début du Championnat d'Europe et je le répète maintenant: je vois l'Angleterre et l'Italie en finale. Les premiers résultats semblent corroborer ma prédiction. J'espère que ça finira comme ça".

Un scénario possible puisque les deux équipes ne sont pas dans la même partie de tableau, ayant toutes deux terminées en tête de leur groupe. Après avoir affronté l'Allemagne, les Three Lions pourraient retrouver la Suède ou l'Ukraine, avant une potentielle demi-finale face aux Pays-Bas. Quant à eux, les Transalpins auront rendez-vous avec la Belgique ou le Portugal s'ils éliminent l'Autriche, avant de se frotter éventuellement avec la France pour rejoindre ensuite la finale.

"Cette Italie est différente des autres"

Selon Ancelotti, la force de l’Italie est son collectif, contrairement à d’autres favoris qui s’appuient sur un grand leader: "Cette Italie est différente des autres. La Belgique s'incarne dans Lukaku, le Portugal a son diamant dans CR7, en France Mbappé fait peur, j'ai du mal à ne choisir qu'un seul membre de l'équipe de Mancini. Et cela peut être un avantage au final car il n’y a pas d’attente sur un seul joueur".

Enfin, le coach madrilène a également expliqué brièvement ce que pouvait apporter Marco Verratti, le milieu du PSG revenu dans l’équipe à l’occasion du dernier match, face au pays de Galles (1-0). "Je le connais bien, je l’ai formé à Paris, rappelle-t-il. Une belle personnalité, à laquelle il a désormais ajouté une expérience internationale. Il est l’un des rares du groupe azzurro à avoir disputé la Ligue des champions. (…) Cette qualité comptera aussi".

JAu