RMC Sport

Euro 2021: Lille sera "éclairée aux couleurs arc-en-ciel" pendant Allemagne-Hongrie

Martine Aubry, la maire de Lille, a annoncé que la ville nordiste allait se parer des couleurs arc-en-ciel, ce mercredi soir, durant le match de l’Euro 2021 entre l’Allemagne et la Hongrie. Une manière de soutenir la communauté hongroise LGBTQIA+, visée par une loi discriminatoire dans son pays.

Un soutien fort et symbolique. La ville de Lille sera "éclairée aux couleurs du drapeau arc-en-ciel", ce mercredi, lors du match de l’Euro entre la Hongrie et l’Allemagne, dont le coup d’envoi est prévu à 21h à Munich. Martine Aubry, la maire de la cité nordiste, l’a fait savoir dans un communiqué. Sans préciser comment s’organisera concrètement cette opération. Une manière de "protester contre la loi hongroise portant atteinte aux droits et aux libertés des personnes LGBTQIA+ de ce pays". Une façon aussi de "soutenir la ville de Munich", qui a demandé de pouvoir illuminer l’Allianz Arena aux couleurs arc-en-ciel. Une demande refusée par l’UEFA.

>> Euro 2021: les infos en direct

Dans le viseur? Viktor Orban et son parti souverainiste. Le Premier ministre hongrois, qui a annulé sa venue pour Allemagne-Hongrie, a récemment validé une loi interdisant "la promotion" de l’homosexualité aux mineurs. Une initiative largement dénoncée au sein de l’Union Européenne. La Commission européenne a même qualifié cette loi de "honte". De quoi agacer les dirigeants hongrois. Peter Szijjarto, le ministre des Affaires Étrangères a jugé "dangereux de mélanger sport et politique", en taclant au passage l’Allemagne sur son passé nazi.

"L’UEFA envoie le mauvais signal"

En Allemagne, le refus de l’UEFA, qui a modifié son logo aux couleurs arc-en-ciel, a provoqué colère et stupéfaction. "Je trouve honteux que l'UEFA nous interdise, ici à Munich, d'envoyer un signal pour le cosmopolitisme, la tolérance, le respect et la solidarité avec les personnes de la communauté LGBT", a dénoncé le maire social-démocrate de Munich, Dieter Reiter. "L'UEFA envoie le mauvais signal", a renchéri mercredi le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas.

L’Elysée a également réagi par la voix de de l’un de ses conseillers: "Nous regrettons profondément la décision de l'UEFA d'interdire que le stade de Munich soit illuminé aux couleurs LGBTQIA+", et nous avons "une forme d'incompréhension, car c'est une instance religieusement neutre et apolitique, mais qui a des valeurs".

L'Hôtel de ville de Munich mais aussi une imposante éolienne visible du stade de l'Allianz Arena, où sera donné le coup d'envoi, devraient tout de même s'illuminer aux couleurs arc-en-ciel dans la soirée. Tout comme plusieurs stades de Bundesliga, de Francfort à Cologne, en passant par Wolfsburg, Augsbourg et le stade olympique de Berlin.

AJ