RMC Sport

Euro 2021: prison avec sursis pour un agent d'accueil qui avait laissé rentrer des supporters à Wembley

La justice britannique a condamné lundi à six mois de détention avec sursis et des travaux d'intérêt général un jeune homme qui avait laissé rentrer à Wembley des supporters sans billet le soir de la finale de l'Euro de foot, marquée par des heurts.

Yusaf Amin, 18 ans, travaillait comme agent d'accueil à Wembley. Le soir de la finale de l'Euro opposant l'Italie à l'Angleterre (1-1, 3-2 t.a.b), le jeune homme a volé des badges, gilets de sécurité et brassards officiels qu'il a ensuite vendus en ligne pour un total de 4.500 livres (5.260 euros) à des supporters qui souhaitaient s'introduire dans le stade londonien.

Le 11 juillet, des milliers de supporters sans billet avaient pris d'assaut les portes de Wembley, réussissant à pénétrer dans le stade et à s'asseoir sur des sièges réservés à des spectateurs munis, eux, de billets, créant des heurts. Selon le juge Denis Brennan, le comportement de M. Amin a participé à "mettre en danger la sécurité et la sûreté des autres supporters dans le stade", lui qui était pourtant conscient "des risques causés".

Le jeune homme avait plaidé coupable

Le juge a en conséquence condamné le jeune homme, qui avait plaidé coupable en juillet de l'accusation de vol le visant, à six mois de prison avec sursis dans un institut pour jeunes délinquants et 200 heures de travaux d'intérêt général. Un autre adolescent de 18 ans, Dalha Mohamad, lors d'une audience précédente, a lui plaidé non-coupable pour des faits similaires et sera jugé le 17 décembre.

Dans les tribunes et les couloirs pendant le match, des supporters munis de billets avaient échangé des coups avec ceux qui étaient entrés par effraction, selon des images relayées sur les réseaux sociaux. La police de Londres avait procédé le soir de la finale à 86 arrestations et annoncé que 19 policiers avaient été blessés lors de ces incidents.

La Fédération anglaise de football (FA) a ouvert une enquête indépendante sur l'irruption de supporters sans billet. Elle se retrouve elle-même visée par une procédure disciplinaire, de la part de l'UEFA, pour "manque d'ordre ou de discipline de la part de ses supporters".

Romain Daveau avec AFP Journaliste RMC Sport