RMC Sport

Euro: le sélectionneur danois raconte l'émotion de ses joueurs après le malaise d'Eriksen

Présent samedi soir en conférence de presse après la défaite de son équipe contre la Finlande, le sélectionneur danois s'est montré très touché au moment d'évoquer le malaise de Christian Eriksen. Il a aussi expliqué pourquoi le match a repris.

"C'est une soirée vraiment difficile. Toutes nos pensées vont à Christian et à sa famille." C'est en larmes que Kasper Hjulmand est venu s'exprimer en conférence de presse après le malaise subi par Christian Eriksen lors de la rencontre entre le Danemark et la Finlande (0-1), ce samedi, à l'Euro.

"Cette soirée nous rappelle quelles sont les choses le plus importantes dans la vie. Ce sont les personnes qui sont proches de vous, les familles et les amis", a confié le sélectionneur danois, forcément très touché, dans des propos rapportés par la BCC. En fin de première période, Eriksen s'est soudainement effondré près de la ligne de but. Le match a été stoppé pendant près de deux heures, le temps pour les équipes médicales de prendre en charge le joueur de l'Inter Milan, qui a reçu un massage cardiaque avant d'être évacué sur civière vers un hôpital.

"Je ne peux pas être plus fier de ces joueurs"

Peu à peu, les nouvelles ont été positives. L'UEFA a indiqué qu'il était "dans un état stable" et la Fédération danoise de football a précisé qu'il était "éveillé". Avec l'accord des joueurs des deux équipes, le match a alors repris à 20h30. "Nous avions deux options : jouer le match aujourd'hui (samedi) ou demain (dimanche) à midi, et tout le monde a accepté de jouer aujourd'hui. Il n'y avait aucune pression de l'UEFA pour jouer ce soir. Il valait mieux en finir. Nous avons essayé de gagner. C'était incroyable, les joueurs ont réussi à sortir et à essayer de jouer la seconde période. Je ne peux pas être plus fier de ces joueurs qui ont pris soin les uns des autres", a réagi Hjulmand.

Il a ajouté que ses joueurs ont attendu d'être rassurés sur l'état de santé d'Eriksen pour prendre une décision concernant la reprise du match. "Honnêtement, certains joueurs étaient émotionnellement épuisés. Simon (Kjaer) a été profondément affecté. Il doutait de pouvoir continuer et a tenté sa chance. Mais ça n'a pas pu le faire et c'est tout à fait compréhensible", a reconnu Hjulmand. Capitaine de cette sélection danoise, Kjaer a cédé sa place à l'heure de jeu, quelques minutes après l'ouverture du score de la Finlande. Les locaux ont ensuite eu l'occasion d'égaliser mais Pierre-Emile Hojbjerg a manqué un penalty. Une défaite presque anecdotique pour les Danois, qui rejoueront dès jeudi face à la Belgique.

RR