RMC Sport

Euro U19. France-Italie: les cinq Bleuets à suivre lors de la demi-finale

L’équipe de France des moins de 19 ans affronte ce jeudi l’Italie (18h, en direct commenté sur rmcsport.fr) en demi-finale de l’Euro U19. Après une défaite d’entrée contre l’Ukraine, les jeunes espoirs tricolores ont ensuite brillé. Focus sur cinq Bleuets capables d’enflammer la rencontre et promis à un brillant avenir.

Un match France-Italie c’est toujours quelque chose, même dans les catégories de jeunes. Ce jeudi, les Bleuets affrontent leurs rivaux transalpins en demi-finale de l’Euro des moins de 19 ans dans un match à suivre en direct commenté sur rmcsport.fr dès 18h. Le groupe dirigé par Bernard Diomède dispose de solides atouts collectifs pour faire la différence. Mieux encore, plusieurs espoirs du football entendent bien saisir leur chance de se révéler aux yeux du grand public et des grosses écuries européennes.

Gouiri, le finisseur

Parmi les jeunes tricolores présents à l’Euro U19 en Finlande, le buteur de l’Olympique Lyonnais s’est particulièrement distingué. Remplaçant lors de la défaite contre l’Ukraine (1-2), le jeune attaquant se retrouve ensuite titulaire contre la Turquie. Bonne pioche, Amine Gouiri claque un doublé lors de la victoire française (5-0). Pas suffisant pour lui assurer une place de titulaire mais assez pour jouer trente nouvelles minutes face à l’Angleterre (5-0). Là encore, le Lyonnais marque deux buts et occupe provisoirement la place de meilleur buteur de cet Euro U19. A 18 ans, l’attaquant français de l’OL semble promis à un avenir radieux avec le club de Ligue 1. Lancé en championnat l’an passé (76 minutes en sept apparitions), Amine Gouiri, véritable chasseur de buts, devrait offrir une solution supplémentaire à Bruno Genesio lors de la saison 2018-19. En attendant, il rêve de remporter son premier titre avec l’équipe de France U19.

Maolida, le plus attendu

Myziane Maolida a déjà toqué à plusieurs reprises à la porte de l'équipe première de l’Olympique Lyonnais l’an passé. Pourtant, le buteur d'origine comorienne a peiné à convaincre avec les Gones malgré 13 apparitions et une réalisation en Ligue 1. Cet Euro U19 sonne donc comme un moyen de prouver l’étendue de son talent et gagner en crédibilité à l'OL pour la saison 2018-19. Malgré un bon match contre l’Ukraine, Myziane Maolida a dû attendre le troisième match des Bleuets pour marquer son premier but de la compétition. Mais son activité de tous les instants et sa capacité à créer des espaces auraient tapé dans l’œil du Betis Séville prêt à offrir 8 millions d’euros pour le recruter. L’été dernier, Lyon avait déjà refusé plusieurs offres pour son jeune espoir.

Cuisance, le taulier du milieu

Après avoir mis en lumière deux buteurs prometteurs de cette équipe de France, il convient de se pencher sur celui qui apporte un véritable équilibre dans l’équipe de Bernard Diomède. Formé à Nancy, Michaël Cuisance reste sur une belle saison en Bundesliga du côté de Mönchengladbach. Le milieu de terrain de 18 ans, cumule déjà 24 rencontres dans le championnat allemand où ses qualités de gratteur et surtout de passeur ont séduit. Absent contre l’Ukraine (1-2) en ouverture de l’Euro U19, Michaël Cuisance a apporté de la stabilité dans l’entrejeu lors des deux matches suivants. Contre la Turquie, il a même délivré deux passes décisives avant de clore la marque sur penalty. Ce jeudi en demi-finale de l’Euro U19, son duel contre l’Italien Andrea Marcucci promet déjà. Après, il rêvera d'une success story à la Benjamin Pavard, révélé lui aussi en Bundesliga.

Diaby, le dynamiteur

Barré dans l’équipe première du Paris Saint-Germain, Moussa Diaby s’est contenté de jouer la Youth League pendant les six premiers mois de la saison 2017-18. Mais cela a suffi pour y briller avec un but et quatre passes décisives. Prêté à Crotone lors du mercato hivernal, l’ailier francilien débarque en Italie avec l’espoir d’y glaner du temps de jeu mais se retrouve cantonné au banc de touche. Pour sa seule titularisation, contre la Juventus, le Français a beaucoup tenté pour finalement peu de réussite. C’est finalement lors de cet Euro U19 que le joueur du PSG a retrouvé le sourire avec un but et deux passes décisives. Ses débordements dans le couloir droit ont fait des ravages et son implication au sein du collectif en font un atout essentiel du groupe entraîné par Bernard Diomède. Un bel Euro pourrait lui permettre d’obtenir une chance au PSG. Ou ailleurs.

Kamara, le nouveau roc

Lancé dans le grand bain de la Ligue Europa lors des quarts contre le RB Leipzig, Boubacar Kamara est présenté comme le nouveau prodige de l’Olympique de Marseille en défense. Et pour cause, à seulement 18 ans ce milieu replacé en charnière centrale dégage une sérénité presque déconcertante. C’est simple, lors de ces six apparitions en Ligue 1 lors de la saison 2017-18, l’Olympique de Marseille n’a pas perdu et Boubacar Kamara a même délivré une passe décisive. Titulaire indiscutable de l’équipe de France U19 lors de cet Euro en Finlande, le Marseillais impressionne avec les Bleuets. Solide dans les duels, impeccable à la relance, il aura la charge de contrôler les attaquants italiens ce jeudi en demi-finale.

JGL