RMC Sport

France-Allemagne: Darmanin demande de la "mansuétude" aux forces de l’ordre pour le couvre-feu

Les fans souhaitant suivre hors de chez eux le match de l’Euro entre la France et l'Allemagne, ce mardi soir (21h), devraient bénéficier d’une tolérance de la part des forces de l’ordre afin de rentrer à leur domicile au moment du couvre-feu (23h), a assuré ce lundi le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

Les pouvoirs publics ont prévu de ne pas relâcher les restrictions liées au couvre-feu à 23h, malgré l’entrée en lice de l’équipe de France à l’Euro contre l’Allemagne, ce mardi soir (21h). Mais le ministère de l’Intérieur pourrait bien faire preuve d’un peu plus de compréhension, alors qu’il semblait bien difficile dans ces conditions pour les fans de football de suivre ce choc ailleurs que chez eux, piégés par le couvre-feu fixé en France à 23 heures depuis le 9 juin.

Dans un communiqué publié ce lundi soir, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux forces de l’ordre de faire preuve d’"une particulière mansuétude" mardi soir après 23 heures, une fois le coup de sifflet final de France-Allemagne sifflé.

"Ce ne saurait être un prétexte pour pouvoir prolonger la soirée dans des bars"

"Pour cette occasion particulière, je demande aux forces de l’ordre de faire preuve d’une particulière mansuétude dans le contrôle des personnes qui rentreraient chez elles après avoir regardé le match à l’extérieur de leur domicile", écrit ainsi le ministre.

"L’horaire du couvre-feu reste fixé à 23 heures", a toutefois précisé Beauvau à BFMTV. Et d’ajouter: "La mansuétude ne s’appliquera que pour permettre de rentrer à son domicile à l’issue du match. Elle ne saurait être un prétexte pour pouvoir prolonger la soirée dans des bars, restaurants ou sur la voie publique".

Cette tolérance pour rentrer chez soi va aider les amateurs de foot, alors que ceux de tennis avaient bénéficié, lors de la demi-finale d’anthologie entre Rafael Nadal et Novak Djokovic vendredi dernier, d’une dérogation de la part des pouvoirs publics.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport