RMC Sport

L'Allemagne gifle le Portugal dans le meilleur match de l'Euro 2021, tout reste à faire pour les 8es

L'Allemagne s'est relevée de sa défaite contre la France, en infligeant une sévère défaite 4-2 au Portugal, ce samedi à Munich dans le cadre de la deuxième journée du groupe F de l'Euro 2021. Avec ce résultat, survenu peu après le nul 1-1 des Bleus en Hongrie, les derniers matchs prévus mercredi seront hautement décisifs.

Il faudra bien compter sur la Mannschaft dans cet Euro! D'abord battue 1-0 en début de semaine par l'équipe de France, l'Allemagne a relevé la tête ce samedi avec une brillante victoire 4-2 dans le choc contre le Portugal. Conjugué au décevant nul concédé juste avant par les Bleus en Hongrie, ce résultat rend le dénouement de la poule F encore plus indécis. Car pour la troisième et dernière journée prévue mercredi avec Portugal-France et Allemagne-Hongrie, les quatre équipes peuvent encore se qualifier pour les huitièmes de finale.

En plus d'avoir vu leur équipe - pour la plupart - lancer son Euro, les 15.000 spectateurs de l'Allianz Arena de Munich ont assurément assisté au plus beau match de la compétition jusqu'à présent. Cela tient non seulement aux six buts inscrits, mais aussi au déroulement de la rencontre, au nombre d'occasions et à la qualité du jeu produit par les Allemands.

Les premiers matchs des deux adversaires ne garantissaient pourtant pas un tel spectacle, d'autant que les sélectionneurs Fernando Santos et Joachim Löw avaient décidé de repartir avec des compositions de départ identiques. Et donc avec les mêmes choix contestés: le Portugais a insisté avec sa paire de milieux défensifs peu créatifs (Danilo Pereira-William Carvalho); l'Allemand a persévéré avec son 3-4-3, son trio d'attaquants sans pur avant-centre et ses deux latéraux très offensifs.

Deux buts contre son camp du Portugal

Rapidement, le schéma tactique allemand a démontré toute sa supériorité. La victoire semblait se dessiner dès la 5e minute, avec un but refusé à raison pour un hors-jeu. Sauf que l'Allemagne s'est bêtement mise en difficulté, en concédant une ouverture du score évitable (15e). Certes, Cristiano Ronaldo, qui égale un nouveau record, a su être à la conclusion d'un contre parfaitement mené par Bernardo Silva et Diogo Jota. Mais à l'origine, les Allemands avaient donné le bâton pour se faire battre avec un placement très douteux à la sortie d'un corner allemand.

Des doutes sur l'issue du match auraient alors pu naître, avec le spectre d'un hold-up portugais parfait. Mais en réalité, ce but n'était qu'un accident. L'Allemagne a continué à dérouler son plan, à monopoliser le ballon, à accumuler les situations dangereuses devant la cage de Rui Patricio, et à pousser à la faute la défense adverse. Coup sur coup, Ruben Dias et Raphaël Guerreiro ont alors marqué contre leur camp et donné l'avantage aux Allemands (35e, 39e).

Gosens, prestation majuscule

L'entrée à la mi-temps de Renato Sanches, qui avait changé le visage de la Seleção en Hongrie, n'a cette fois pas eu l'effet escompté. Déjà brillant en première période, le latéral gauche allemand Robin Gosens a porté son équipe en délivrant une passe décisive à Kai Havertz (51e), puis en inscrivant lui-même le quatrième but allemand (60e). De quoi récompenser sa prestation XXL.

Le tenant du titre a retrouvé un maigre espoir avec la réduction de l'écart de Diogo Jota (67e) et ce poteau trouvé par Renato Sanches (79e). Bloqué à trois points, le Portugal va devoir s'imposer mercredi soir (21h00) contre la France pour être certaine de finir aux deux premières places du groupe F. Le défi s'annonce un peu moins ardu pour l'Allemagne qui, à Munich pour affronter la Hongrie, n'aura pas à subir les 60.000 spectateurs bouillants de la Puskas-Arena de Budapest.

Le classement du groupe F:

1. France - 4 points
2. Allemagne - 3 pts
3. Portugal - 3 pts
4. Hongrie - 1 pt

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport