RMC Sport

France-Allemagne: les Bleus lancent parfaitement leur Euro

L'équipe de France s'est imposée 1-0 dans son choc face à l'Allemagne, ce mardi soir pour son premier match à l'Euro. Le but a été inscrit par Mats Hummels, contre son camp, sur un centre de Lucas Hernandez à la 20e minute. Le match, âpre, a donné lieu à de nombreuses fautes grossières.

Entrée en matière réussie. L'équipe de France a battu l'Allemagne sur le score de 1-0 à l'occasion de son premier match à l'Euro, mardi soir devant 14.000 spectateurs à l'Allianz Arena de Munich. Malgré des incertitudes physiques au cours de la dernière semaine de préparation, les Bleus ont donc su frapper un grand coup dans ce groupe F, dans lequel le Portugal, tenant du titre, a infligé un 3-0 à la Hongrie en fin d'après-midi.

Ce choc entre les deux derniers champions du monde a basculé à la 20e minute, avec un but contre son camp de Mats Hummels. Cette ouverture du score a récompensé Paul Pogba, qui a créé l'action du but avec une somptueuse passe ayant permis à Lucas Hernandez de pousser à la faute le bourreau des Bleus au Mondial 2014.

Que cette affiche de premier plan ait basculé en faveur des Français n'était pas une évidence après un premier quart d'heure accroché, montrant une supériorité des Allemands dans la capacité à tenir le ballon. Les hommes de Joachim Löw ont cependant été longtemps incapables d'ajouter de la créativité et de l'efficacité à leur possession. Alors que les Bleus, par leur générosité et leur solidarité dans les efforts, à l'image d'Antoine Griezmann qui a joué très bas sur l'aile droite, mais aussi à la faveur de 45 minutes formidables de Paul Pogba et de N'Golo Kanté, ont pris l'ascendant avec des duels remportés et des contres redoutables.

Deux buts refusés aux Bleus, un penalty oublié

La Mannschaft, après une première période terne avec une seule occasion en sa faveur (38e), est revenue des vestiaires avec une bien meilleure forme. Mais la Mannschaft a semblé manquer de qualité parmi ses attaquants pour faire la différence et espérer tromper Hugo Lloris. Du pain béni pour les joueurs de Didier Deschamps, qui n'ont pas manqué de profiter de cette situation pour placer des contre-attaques fulgurantes.

Mais le but du 2-0, qui aurait évité une fin de match irrespirable et interminable (huit minutes de temps additionnel), a fui l'équipe de France à quatre reprises: Adrian Rabiot a été contrarié par le cadre de Manuel Neuer (52e), avant que Kylian Mbappé (66e) et Karim Benzema (83e) ne se voient refuser des buts pour hors-jeu. Entre temps, le génie de Bondy avait été fauché dans la surface par un Mats Hummels dépassé, sans que l'arbitre n'y trouve à redire (78e).

Un arbitrage étonnant

L'arbitrage de Carlos del Cerro Grande n'aura d'ailleurs pas été d'une grande qualité. L'Espagnol aurait sans doute pu sortir des cartons lorsque Antonio Rüdiger a mordu Paul Pogba, que Joshua Kimmich a eu un pied trop haut sur Lucas Hernandez et que Robin Gosens a heurté la tête de Benjamin Pavard avec son genou.

L'équipe de France doit désormais confirmer face à la Hongrie. Prévu samedi après-midi à partir de 15 heures, ce deuxième rendez-vous se disputera non seulement (encore) en terre adverse, à Budapest, mais aussi au milieu de tribunes pleines. En cas de nouvelle victoire, la qualification pour les huitièmes de finale serait presque assurée.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport