RMC Sport

Ajax-Lille: après la claque, Galtier veut voir un autre LOSC au retour

Dominé et battu par l'Ajax la semaine dernière en 16e de finale aller de Ligue Europa (2-1), Lille tentera de renverser la situation aux Pays-Bas jeudi soir (sur RMC Sport). Mais pour cela, le club nordiste devra faire beaucoup, beaucoup mieux, selon son coach Christophe Galtier.

Pas de calcul à faire: si Lille veut poursuivre sa campagne européenne, il devra produire son meilleur football et réaliser un gros coup aux Pays-Bas jeudi soir (18h55, sur RMC Sport). Battu par l'Ajax la semaine passée en 16e de finale aller de Ligue Europa (2-1), le club nordiste débutera le match retour en étant virtuellement éliminé. Et inverser la situation ne sera pas aisé.

"Il faut faire un exploit, l’emporter et se qualifier, prévient le coach Christophe Galtier. Ce sera dur, ils étaient favoris avant la double confrontation, ils le sont encore plus après leur grande performance de la semaine dernière. Mais on va jouer notre va-tout avec nos armes en rectifiant les erreurs commises, et en jouant mieux."

>>> Abonnez-vous à RMC Sport et profitez en exclusivité de la Ligue Europa

"Il y aura une équipe très compétitive au coup d’envoi"

Car à Pierre-Mauroy, le LOSC a été pour le moins décevant. "Pour l’une des premières fois de la saison, j’ai trouvé que mon équipe n’a pas joué, ou n’a pas pu jouer face à une belle équipe de l’Ajax, reconnait le technicien. On doit faire beaucoup mieux, être plus entreprenants. J’ose espérer qu’on aura plus de temps de possession pour pouvoir poser notre jeu et être dangereux."

A la veille de la rencontre, Galtier promet en tout cas de ne pas "balancer" la partie en alignant une équipe bis. "Les matchs s’enchainent et on se doit d’être présents sur tous les fronts, c’est comme ça, observe-t-il. Il y aura une équipe très compétitive au coup d’envoi, on va jouer le coup à fond."

Sans trop penser à la Ligue 1 et à cette première place à défendre. "Il y a le jeu des médias, avec quatre équipes qui peuvent rêver du titre, mais les joueurs me semblent asses hermétiques par rapport à cela, glisse le coach. Ils sont ambitieux mais il n’y a pas d’obsession et il ne doit pas y avoir d’obsession."

C.C. avec S.G.