RMC Sport

Arsenal-Rennes: les Bretons analysent leur élimination (et celles des clubs français)

Hatem Ben Arfa et Clément Grenier ont expliqué leur élimination en huitième de finale de la Ligue Europa par un déficit d’expérience et attribué la responsabilité des malheurs du foot français en Coupe d’Europe à un manque de réussite.

Incapable de maîtriser un début de match tonitruant de la part des Gunners, les joueurs du Stade Rennais ont perdu le fil de la partie à Arsenal (0-3) et laissé échapper un rêve de qualification à leur portée, jeudi en Ligue Europa. Plusieurs explications possibles peuvent être avancées pour tenter de comprendre ce qui a manqué aux joueurs de Julien Stéphan en Angleterre, mais Hatem Ben Arfa, moins inspiré qu’à l’accoutumée, assez peu servi, aussi, en a retenu une.

"Je pense qu’on n’a pas été dépassés, c’est peut-être un manque d’expérience. Je pense qu’il y a eu beaucoup de manque d’expérience, a-t-il expliqué en zone mixte après la rencontre. Sur le terrain, on veut trop bien faire, on a un peu plus de gêne techniquement. Je pense que c’est ça qui a fait aussi qu’on n’a pas réussi à maîtriser. C’est l’évènement qui a fait que l’on n’a pas réussi à maîtriser le ballon."

>> Arsenal-Rennes: "Ici, on est chez nous", clame le héros Aubameyang

"Des décisions difficiles à accepter pour le PSG"

Rennes était le dernier représentant français sur la scène européenne, après les éliminations du Paris Saint-Germain et de l'Olympique Lyonnais en Ligue des champions. Cela fait huit ans qu’aucun club français n’avait été présent en quarts de finale d’au moins une Coupe d’Europe. Une anomalie inquiétante.

"Toutes les équipes françaises ont mis en difficulté n’importe quelle équipe européenne je crois qu’il y a eu un manque de réussite, tempère Clément Grenier. Des décisions difficiles à accepter pour le PSG. Hier, en regardant Lyon, j’ai pensé un petit peu à la même chose sur le premier but. Ce soir, il y a un petit peu de tout ça aussi. Dans l’ensemble je crois que tous les clubs Français essaient de faire le maximum, il y a eu un petit peu de difficulté et de manque de réussite dans tout ça. J’espère que l’année prochaine les clubs Français iront plus loin."

QM avec PYL