RMC Sport

Ligue Europa: l'OL se contente d'un triste nul face aux Rangers

Déjà qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa, et assurés de terminer en tête de leur groupe, les Lyonnais voulaient profiter de la réception des Rangers pour se rassurer après des résultats décevants en Ligue 1. Mais ils ont dû se contenter d'un nul (1-1) à domicile.

Un match sans enjeu, vraiment ? "Je ne suis pas d'accord. Il y a un enjeu, il faut gagner. On veut terminer avec six victoires. Ça donnerait de la confiance et l'équipe en a besoin. Donc il y a beaucoup à gagner. Nos performances ne sont pas stables", avait répété Peter Bosz en début de semaine. Une façon pour le coach de l’OL de mettre en garde son équipe, déjà qualifiée pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa, et même assurée de terminer en tête de sa poule, mais en quête d’un rebond après ses contre-performances en championnat contre Reims (défaite 2-1) et Bordeaux (2-2). En quête de confiance, aussi, au cœur d'une période agitée avec le départ attendu du directeur sportif Juninho dès cet hiver.

Cherki décisif, Kadewere maladroit

Le nul concédé ce jeudi face aux Rangers (1-1), pour la sixième et dernière journée de la phase de groupes de la Ligue Europa, ne devrait donc pas satisfaire Peter Bosz, qui espérait forcément un succès pour réenclencher une dynamique positive avant le gros test prévu samedi contre Lille en Ligue 1.

>> Revivez OL-Rangers

Dans le contenu, les Gones auront montré deux visages. Avec d’abord beaucoup de déchet technique, un manque d’intensité évident et trop peu d’occasions. Certains avaient pourtant une belle occasion de se montrer et de marquer des points, Bosz ayant décidé d’aligner un onze largement remanié. Avec notamment Julian Pollersbeck dans les buts, le jeune Hugo Vogel (17 ans) en défense, Habib Keita (19 ans) au milieu, et Rayan Cherki pour épauler Moussa Dembélé en pointe. A court d’idées et loin d’être rassurants derrière, les locaux ont concédé l’ouverture du score avant la pause sur une frappe de Scott Wright contrée par Damien Da Silva (41e).

>> La Ligue Europa est à suivre sur RMC Sport, abonnez-vous à nos offres

Il a fallu attendre la seconde période pour voir les Lyonnais hausser le ton et se montrer enfin dangereux. L’égalisation est arrivée assez logiquement à la 48e sur un centre fort de Cherki dévié dans ses propres filets par le malheureux Calvin Bassey. Un but qui aurait pu permettre aux coéquipiers de Maxence Caqueret d’enflammer cette partie devant leur public. Mais s’ils ont mis le pied sur le ballon, en s’installant dans le camp adverse, il leur a manqué un brin de folie et de justesse dans la surface écossaise pour décrocher une sixième victoire dans cette phase de groupes. Tino Kadewere pourra notamment regretter ce face-à-face manqué au bout du suspense (90e+4).

L'inquiétude Toko Ekambi

Auteur de six buts depuis le début de la compétition, Karl Toko Ekambi espérait conforter son statut de meilleur buteur de la Ligue Europa. Raté. Aligné dans le couloir gauche, le Camerounais n’est resté que 43 minutes sur la pelouse du Groupama Stadium, avant de céder sa place à Kadewere en grimaçant. A cause d’un pépin physique ? Ou par simple précaution ? Une blessure serait un coup dur pour Bosz, qui a déjà perdu Jason Denayer pour plusieurs semaines.

https://twitter.com/rodolpheryo Rodolphe Ryo Journaliste RMC Sport