RMC Sport

Ligue Europa: le coup splendide de Lille chez l'AC Milan, nouveau triplé pour Yazici

L'AC Milan de Zlatan Ibrahimovic a été corrigé 3-0 par le LOSC, à l'occasion de la troisième journée de la Ligue Europa ce jeudi. Yusuf Yazici s'est offert son deuxième triplé dans la compétition, après celui contre le Sparta Prague.

En plein marasme français sur la scène européenne, le Losc sourit sur son nuage. Dans le mythique San Siro, ce jeudi soir pour la troisième journée de la Ligue Europa, le LOSC a collé un beau 3-0 à l'AC Milan avec un (nouveau) triplé de Yusuf Yazici.

Actuel leader du championnat italien, le club lombard était invaincu sur ses 23 dernières rencontres. Il n'avait aussi jamais connu une déroute à domicile avec un écart de trois buts dans son histoire continentale.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue Europa

Déjà auteur d'un triplé lors de la première journée, avec la victoire 4-1 sur la pelouse du Sparta Prague, Yusuf Yazici a donc récidivé. D'abord en se jouant d'Alessio Romagnoli pour obtenir et transformer un penalty en première période (20e). Puis en profitant d'une remise intelligente de Jonathan Ikoné et d'une erreur d'appréciation de Gianluigi Donnarumma pour faire le break (55e). Et enfin en se retrouvant à la conclusion d'un contre rondement mené (58e). Jusqu'à présent, Rivaldo était le seul joueur à avoir réussi (en 2000) à planter triplé sur le terrain milanais en compétition européenne.

Sanches, un match de patron

Remis cet été de sa rupture des ligaments croisés mais toujours pas titulaire en Ligue 1, le milieu offensif turc de 23 ans a pu s'appuyer sur une excellente prestation de ses coéquipiers. Rayonnant au milieu, Renato Sanches (23 ans) a fait un match de patron. L'attaquant canadien Jonathan David (20 ans), en difficulté depuis son arrivée et toujours muet, a rendu une copie intéressante avec une passe décisive sur le troisième but.

Avec une équipe A' au coup d'envoi, l'AC Milan de Stefano Pioli n'a évidemment pas été à son meilleur niveau. En dépit d'une première période équilibrée, les occasions ont été trop peu nombreuses. Zlatan Ibrahimovic, tout de même présent au coup d'envoi, n'a finalement eu qu'un coup franc à se mettre sous la dent. L'ancien Parisien est sorti à l'heure de jeu sans avoir pu améliorer son bilan de trois buts contre le club nordiste. Le Losc n'a finalement concédé sa meilleure occasion que dans les dernières minutes, sur une reprise de son ancien attaquant Rafael Leão, d'ordinaire titulaire mais entré seulement à la pause.

L'AC Milan pourra prendre sa revanche le 26 novembre, au stade Pierre-Mauroy. En attendant, les Dogues de Christophe Galtier s'emparent de la tête du groupe H avec sept points et une longueur d'avance sur leur adversaire de la soirée. Vainqueur 4-1 contre le Celtic, le Sparta Prague passe troisième avec trois unités.

Julien Absalon