RMC Sport

Slavia Prague-Nice: les Niçois s'inclinent et poursuivent la semaine noire du foot français

Extrêmement fébrile en défense, et trop passif en seconde période, l'OGC Nice s'est incliné ce jeudi soir sur le terrain du Slavia Prague en Ligue Europa (3-2). Quatrième club français engagé sur la scène européenne cette semaine... quatrième défaite.

Le quatre à la suite. Comme l'OM, Rennes et le PSG avant lui en cette semaine européenne, l'OGC Nice a perdu ce jeudi soir en Ligue Europa, sur le terrain du Slavia Prague (3-2). Un adversaire généralement très solide à domicile, mais qui semblait sur le papier à sa portée, avec seulement 14 joueurs professionnels à sa disposition à cause de l'épidémie de Covid-19.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport et profitez de la Ligue Europa

Sans Dante, une défense à la ramasse

Pour le premier match sans son capitaine Dante, sérieusement blessé à un genou et sûrement absent jusqu'à la fin de la saison, Nice a dégagé une grande impression de fébrilité en défense. Ce n'était d'ailleurs pas qu'une impression.

Sur le premier but gag de Kuchta (16e, 1-0), Pelmard, Daniliuc et Bambu - le Brésilien a été particulièrement en difficulté ce jeudi - ont chacun leur part de responsabilité. Sur le deuxième (43e, 2-1), Sima a complètement été oublié sur un corner où les Aiglons ont semble-t-il tenté une défense en zone. Et sur le troisième, encore signé Kuchta (3-1, 71e), tout le monde s'est fait aspirer par un débordement d'Oscar, oubliant de regarder en retrait...

Gouiri s'est tout de même illustré

Patrick Vieira pourra aussi regretter d'avoir vu ses hommes baisser un peu vite les bras après le deuxième but. D'autant que Nice avait eu un regain de forme au coeur de la première période, lorsque Gouiri a égalisé (1-1, 33e) d'un superbe enchaînement contrôle orienté de la tête, petit pointu du droit. L'ancien de l'OL a donc marqué lors des trois premières journées de C3, ce qu'aucun joueur de club français n'avait réussi à faire jusqu'à présent. Mais c'est bien la seule note positive de la soirée. Avec, peut-être, la réduction du score de Ndoye dans les dernières secondes (3-2, 90e+2).

Avec trois points en trois matchs, Nice est désormais troisième de son groupe C, à trois longueurs du Slavia et de Leverkusen, qui a battu de son côté Beer-Sheva (4-2).

CC