RMC Sport

Pourquoi la Ligue Europa est devenue la nouvelle priorité de Lyon et Manchester United

Alexandre Lacazette

Alexandre Lacazette - AFP

A la traîne dans leurs championnats respectifs, Lyon et Manchester United ont décidé de miser sur la petite coupe d’Europe. Un peu pour le prestige du trophée, surtout pour obtenir un billet pour la prochaine Ligue des champions.

Battu dimanche soir au Parc des Princes par le PSG (1-2), le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, ne croît plus au podium en Ligue 1. "Il nous reste dix matchs et peu de chances d'aller chercher la 3e place. L'objectif consistera donc à conserver la quatrième", expliquait-il dans les colonnes du Parisien. Les quatorze points de retard sur Nice, troisième, semblent impossibles à rattraper, mais les Lyonnais croient encore à une qualification en Ligue des champions grâce à une victoire en Ligue Europa.

A lire aussi >> Lyon s'est fait peur mais éliminer cette Roma est un bel exploit

Le FC Séville en a déjà profité

Depuis 2015, le vainqueur de la C3 obtient une place pour les barrages de la C1. Il peut même accéder directement à la phase de groupes si le vainqueur de la Ligue des champions est déjà qualifié grâce à son championnat. Ce fut le cas notamment pour le FC Séville lors des deux dernières éditions et cela pourrait l'être de nouveau la saison prochaine à moins que Leicester remporte la Ligue des champions au printemps.

Lyon n’est pas le seul sur le coup. Manchester United a la même idée en tête à en croire José Mourinho: "Si je peux choisir, je choisirai la Ligue Europa plutôt qu’une quatrième place parce que cela nous apportera la même chose: la Ligue des champions." Contrairement à Lyon, Les Red Devils peuvent encore envisager une qualification directe en Ligue des champions grâce au championnat, mais cela reste en dessous des attentes d’une équipe qui a mis les grands moyens l’été passé pour retrouver les sommets. Un trophée européen redonnerait un peu de panache à une saison en demi-teinte.

A lire aussi >> Memphis n'a pas compris les choix de Mourinho

Une concurrence moindre

L’entraîneur portugais sait que ses rivaux pour le top 4 de Premier League (Liverpool, Arsenal, Manchester City, Tottenham) ne sont plus engagés en Coupe d’Europe et bénéficient donc d’un calendrier moins chargé. Inversement, le plateau de la Ligue Europa est moins costaud que par le passé. En 2016, le FC Séville, Dortmund, Liverpool, le Shakhtar Donetsk et Villarreal étaient en lice. En quart cette année, Manchester United défiera Anderlecht alors que Lyon affrontera Besiktas. Des adversaires relativement abordables à ce niveau de la compétition.

A lire aussi >> Que vaut Besiktas, l'adversaire de l'OL en Ligue Europa ?

En difficulté en Bundesliga, Schalke 04 (opposé à l’Ajax Amsterdam) peut nourrir les mêmes ambitions. Mais à ce jeu-là, seule une équipe pourra prendre ce billet tant attendu pour la C1 le 24 mai prochain à Solna en Suède. Au pire, Lyon et Manchester se rabattront une nouvelle fois sur la C3. Le club rhodanien aura encore une raison supplémentaire de la jouer, puisque la finale se disputera au Parc OL.

J-B.C.