RMC Sport

Villarreal remporte la Ligue Europa après des tirs au but d'anthologie contre Manchester United

Au bout du suspense, Villarreal a remporté sa première Ligue Europa en battant en finale Manchester United aux tirs au but (1-1, 11-10 aux tab), ce mercredi à Gdansk, en Pologne, offrant à son entraîneur Unai Emery un quatrième sacre dans cette épreuve.

Emmené par l’artilleur en chef Gerard Moreno, qui mènera l’attaque de la Roja cet été à l’Euro, le sous-marin jaune de Villarreal a torpillé Manchester United, défait à l’issue d’une séance de tirs au but (1-1, 11-10 aux tab) au suspense insoutenable, et remporté sa première Ligue Europa, mercredi à Gdansk.

Moqué par les observateurs de la chose footballistique en France, lors de son arrivée au PSG, le sorcier Unai Emery a encore accompli des miracles à la tête d’un club de moindre envergure cette saison, qui finit pour lui en apothéose, puisque cette victoire de prestige permet à Villarreal, en friche avant son arrivée, d’ouvrir son palmarès et d’arracher une place pour la Ligue des champions la saison prochaine.

Ce succès d'Unai Emery est le quatrième en Ligue Europa pour l'entraîneur espagnol, qui devient le coach le plus titré dans la compétition, lui qui en avait remporté trois de rang avec le FC Séville, de 2014 à 2016.

Manchester United, qui court après sa gloire d’antan, partait avec les faveurs des pronostics avant ce match, que les partenaires de Paul Pogba ont plutôt bien entamé. Villarreal a longtemps subi le pressing des Mancuniens dans le premier quart d’heure, étouffant dans son propre camp, avec d’énormes difficultés à franchir la ligne médiane. Mais il aura suffi que Manchester United relâche un peu la pression pour voir les joueurs d’Unai Emery s’approcher de la surface de réparation adverse.

Cavani répond à Moreno

Après dix minutes où la partie s’est rééquilibrée, c’est bien Villarreal qui a frappé le premier, grâce à l’inévitable Gerard Moreno, auteur de son 30e but sur coup de pied arrêté (29e). Après une première période fermée et marquée par la domination stérile des joueurs de Solskjaer, auxquels il aura manqué un brin d’inspiration dans le dernier geste, les Anglais sont revenus sur le terrain avec de bien meilleures intentions.

Manchester United comptait sur son joueur fétiche, Marcus Rashford, pour guider son club formateur, mais c’est bien Edinson Cavani qui a surgi pour égaliser (55e) avec de la réussite (son 5e but en 6 matches de Ligue Europa cette saison), et donner un coup de fouet à cette équipe mancunienne.

La seconde période était partie sur les mêmes bases que la première, Manchester peinant à s’infiltrer dans les trente derniers mètres adverses. Mais la physionomie du match a changé avec l’égalisation. La magie Unai Emery a cessé d’opérer, et United a accentué sa domination, en prenant l'ascendant physiquement sans toutefois parvenir à marquer ce but libérateur.

Une séance de tirs au but complètement folle

Poussé par les chants de ses supporters, Villarreal a longtemps plié, mais sans jamais rompre, et a laissé l'orage passer. United a alors commencé à douter face à tant d'abnégation, malgré les rushs incessants de Scott McTominay pour transpercer le rideau espagnol. L’usure physique et mentale s’est progressivement installée dans les deux camps à mesure que l’on s’approchait du dénouement, rendant les gestes techniques beaucoup plus approximatifs, avec des joueurs au bord de la rupture, à l’image de Rashford, proche de céder sa place.

Rashford, presque une légende de son club, dont il incarne les valeurs, a tenu malgré la douleur lors d’une séance de tirs au but fatidique, et surtout très étonnante, par sa qualité. Il aura fallu en arriver à un duel de gardiens de but pour départager ces deux équipes. Proche d'arrêter plusieurs tentatives adverses, Rulli a pris l'avantage sur son homogue David De Gea, en détournant la tentative du gardien espagnol, juste après avoir nettoyé sa lucarne. Ce résultat fait le bonheur d'Unai Emery et Villarreal, mais pas les affaires de l'AS Monaco, qui espérait une victoire de United. L'ASM devra en passer par le troisième tour préliminaire puis les barrages pour disputer la phase de poules de la Ligue des champions.

QM