RMC Sport

Foot féminin: pourquoi OL-PSG est le match à ne pas rater ce week-end

Lyon reçoit Paris ce samedi lors du choc au sommet de la 16e journée de la saison en première division féminine. Leader du championnat, le PSG pourrait signer un gros coup dans la course au titre face aux Fenottes, bien décidées à reprendre la tête du championnat et confirmer leur suprématie nationale.

Encore plus fort que le duel entre Marcelo Bielsa et Thomas Tuchel ce samedi en Premier League, encore plus intense que le derby du Nord de Londres entre Arsenal et Tottenham (dimanche à 17h30 sur RMC Sport 1) et avec même plus d’enjeu que le choc entre Monaco et Lille en Ligue 1: le match à ne pas manquer ce week-end est l’affiche de première division féminine en l’OL et le PSG, ce samedi à 21h. A l’instar de leurs homologues masculins en Ligue 1, Lyonnaises et Parisiennes sont lancées dans un duel pour le titre en D1 féminine.

Une finale pour le titre

Tout juste qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions féminine après sa victoire face aux Danoises de Brondby (1-3), l’OL reçoit le PSG ce samedi (21h) lors du choc de la 16e journée de première division. Deuxièmes du classement avant cette rencontre, les Fenottes de Jean-Luc Vasseur accusent un petit point de retard sur les Franciliennes entraînées par Olivier Echouafni. C’est simple, ce duel oppose les deux meilleures équipes du championnat de France.

Battues à l’aller (1-0) sur un but de Marie-Antoinette Katoto, les Lyonnaises espèrent prendre leur revanche et grimper à la première place du classement. A l’inverse, les Parisiennes veulent conserver leur maigre avantage et rester invaincues (quatorze succès et un nul) cette saison en D1 Arkema.

"Je pense que c’est une sorte de finale, a lancé la Belge Janice Cayman après la victoire des Lyonnaise contre Brondby. Aujourd’hui, on a travaillé pour et on a aussi un peu fait tourner. Maintenant, c’est récupération pour être prêtes pour le choc de samedi. On doit voir ce match comme une finale mais les finales, nous aimons bien les jouer. Et j’espère bien que l’on aime les gagner."

Lyon s’éloignerait de son premier titre en 15 ans

Une victoire du PSG ce samedi mettrait un gros coup aux ambitions lyonnaises dans la course au titre. Surtout, la suprématie des Rhodaniennes sur le football français se retrouverait plus que jamais en danger. Titrées lors des quatorze dernières saisons, l’OL s’éloignerait du titre pour la première fois en 15 ans et le sacre de Juvisy (devenu Paris FC) en 2006.

Sara Dabritz au tacle sur Wendie Renard lors de PSG-OL en 2020
Sara Dabritz au tacle sur Wendie Renard lors de PSG-OL en 2020 © Icon Sport

Après avoir échoué à trois points de Lyon en 2020, cinq en 2019 et huit en 2018, le PSG n’a jamais semblé aussi proche du titre que cette saison. En cas de victoire ce samedi, Paris prendrait quatre longueurs d’avance sur l’équipe chère au président Aulas et s’offrirait même un joker lors des six dernières journées.

Une avance qui, sauf énorme surprise, pourrait offrir au club de la capitale son premier titre de champion de France, alors que Paris aura encore à négocier un match piège à Montpellier et que l’OL devra se méfier de son déplacement à Bordeaux, troisième du classement, lors de la 21e journée. Ce duel samedi entre Parisiennes et Fenottes pourrait donc constituer un tournant dans l’histoire de la D1 féminine.

Les meilleures joueuses françaises face à face

A défaut de voir l’équipe de France tenter de décrocher une médaille olympique cet été à Tokyo, les meilleures internationales s’affronteront lors de ce choc entre Lyon et Paris. Tout juste revenue de blessure, Amandine Henry sera bien présente face au PSG. Idem pour ses coéquipières et stars des Bleues: Wendy Renard, Delphine Cascarino, Sakina Karchaoui ou Amel Majri.

Le PSG n’est pas en reste et peut compter sur plusieurs joueuses habituées à briller sous les ordres de Corinne Diacre. En défense, Perle Morroni aura à de bloquer ses partenaires de la sélection quand l’abattage de Grace Geyoro pourrait encore faire des merveilles au milieu. Enfin, le trio Baltimore-Diani-Katoto espère mettre à mal la défense de l’OL.

Et tout ça sans compter la pléiade de stars internationales telles que Dzsenifer Marozsan, Saki Kumagai, Christiane Endler, Nadia Nadim, Irène Paredes, Ramona Bachmann et le phénomène américain Catarina Macario.

Un gros spectacle attendu

Le dernier duel entre le PSG et l’OL s’est achevé sur un match assez fermé et une petite, mais ô combien importante, victoire parisienne. Cela n’empêche pas les deux rivaux de briller offensivement cette saison.

En 15 matchs, Paris a inscrit 61 buts soit une moyenne d’environ quatre réalisation par rencontre. Avec 52 buts marqués (pour une moyenne de 3,5/match), les Fenottes ne sont pas en reste. A défaut de buts en pagailles, les matchs entre Paris et Lyon donnent souvent lieu à des duels intenses et des combats spectaculaires.

Toujours privé de Ada Hegerberg, victime d’une fracture de fatigue au tibia gauche en septembre, l’OL s’appuiera notamment sur Nikita Parris (11 buts en D1 cette saison). L’Anglaise de 27 voudra ainsi gagner son duel à distance avec la Tricolore Marie-Antoinette Katoto, deuxième meilleure buteuse de première division avec 17 buts (derrière la Bordelaise Khadija Shaw, 19 buts). L’efficacité offensive sera l’un des éléments majeurs de cette affiche de D1 Arkema.

"A nous d’être costaud parce qu’il faudra l’être. Et surtout, il faudra être précis et efficace, a encore résumé l’entraîneur lyonnais Jean-Luc Vasseur après la victoire européenne à Brondby. Voilà un peu les données du match de samedi soir. C’est une finale et on adore les jouer. En général, cela nous réussit. Il faut bien se dire que ce sera une finale, chez nous au Groupama Stadium, donc on est ravi." OL-PSG, c’est samedi soir à partir de 21h, et c’est clairement un match à ne pas manquer. On vous aura prévenu.

Les deux équipes n'en auront tout de même pas fini l'une avec l'autre: l'OL et le PSG se retrouveront en quart de finale de Ligue des champions (si jamais le PSG ne se fait pas remonter par le Sparta Prague après sa victorie 5-0 à l'aller), deux matchs diffusés sur RMC Sport, RMC Story et BFM Lyon.

JGL