RMC Sport

Fifa: Platini assure qu’il n’a pas fauté

-

- - -

Dans une lettre adressée aux 54 fédérations européennes, le président de l’UEFA, Michel Platini s’est expliqué sur le versement douteux de la Fifa dont il a bénéficié en 2011. Un paiement qui est dans le viseur de la justice suisse et de la commission d’éthique de l’instance mondiale et qui menace sa candidature à la présidence de la Fifa l’an prochain.

C’est via une lettre envoyée aux 54 fédérations que Michel Platini, candidat déclaré à la présidence de la Fifa, a choisi de s’expliquer ce lundi. Dans l’œil du cyclone depuis la justice suisse enquête sur un versement de la Fifa de 1,8 millions au titre d’un travail effectué entre 1999 et 2002, l’ancien numéro 10 français rappelle, dès les premières lignes, qu’il n’a pas été accusé d’un quelconque acte répréhensible. « Les autorités suisses m’ont interrogé à ce sujet vendredi passé, non pas en tant que personne accusée de quoi que ce soit, mais simplement en qualité de personne appelée à donner des renseignements », indique-t-il.

Puis le président de l’UEFA s’est bien sûr défendu sur le fond du dossier : « Je tiens à préciser que pendant la période de 1998 à 2002, j’ai été employé par la Fifa pour travailler sur un large éventail de questions relatives au football. Il s’agissait de d’un travail à plein temps et mes fonctions étaient connues de tous. Ma rémunération a été convenue à ce moment-là et après que des paiements initiaux aient été effectués, le solde de 2 millions de francs suisse a été versé en février 2011. »

Il demande à être auditionné par la commission d’éthique

Anticipant la menace de la commission d’éthique de la Fifa qui pourrait conduire à une suspension, et donc à une inéligibilité rédhibitoire en vue des prochaines élections présidentielles du 26 février, Michel Platini dit avoir écrit à cette commission afin d’être auditionné.

Le candidat se sait menacé. Et alors que la campagne s’approche à grands pas, il veut montrer patte blanche : « Je suis conscient que ces événements sont susceptibles de causer du tort à mon image et à ma réputation », assure-t-il avant de conclure : « Je désire utiliser toute mon énergie pour faire en sorte que tous problèmes et malentendus puissent être éclaircis aussi vite que possible. » Mais ce n’est peut-être que le début….