RMC Sport

La Dream Team défend Cavani

Edinson Cavani

Edinson Cavani - AFP

Loin d’être convaincant ce mardi soir face au Barça (3-2), Edinson Cavani n’a pas profité de l’absence de Zlatan Ibrahimovic pour briller sur le front de l’attaque parisienne. Mais la Dream Team de RMC Sport ne fustige pas l’Uruguayen pour autant.

Edinson Cavani était attendu ce mardi soir face au Barça (3-2). Mais malheureusement pour lui, l’attaquant uruguayen n’a pas mis fin au débat sur son apport offensif depuis le début de la saison. Finalement, ce mardi soir, Cavani a fait du Cavani. Maladroit dans le dernier geste, inefficace devant le but, l’Uruguayen a encore une fois compensé avec sa générosité sur les phases défensives. Des efforts qui ne laissent pas indifférente la Dream Team de RMC Sport.

« Je suis un tout petit peu tolérant avec lui, même s’il a quand même du mal à s’intégrer offensivement avec cette équipe du PSG, explique Jean-Michel Larqué. Mais en même temps, personne ne peut dire que ce n’est pas un garçon généreux. Il est partout et quand il faut défendre, il défend. Mais ce n’est pas ce qu’on attend de lui. » En l’absence de Zlatan Ibrahimovic, Cavani avait l’occasion de marquer les esprits et le Parc des Princes durant ce match de gala. Buteur face à l’Ajax Amsterdam (1-1) il y a deux semaines, l’attaquant parisien n’a cadré qu’une seule de ses quatre frappes contre le Barça. Trop peu pour pouvoir se montrer réellement inquiétant devant le but de Ter Stegen.

« Cavani se sent bien quand Ibra est là »

Pour Ali Benarbia, Edinson Cavani est finalement mis dans les meilleures dispositions quand … Zlatan Ibrahimovic est sur le terrain. « Cavani se sent vraiment bien quand Ibrahimovic est là. Quand Ibra est sur le terrain, c’est lui qui lui donne les bons ballons et les passes décisives. Il se sert d’Ibrahimovic pour se retrouver en bonne position, explique notre consultant. Là, il se retrouve dans un rôle où il doit faire l’attaquant de pointe et celui qui doit créer les espaces. Et on l’a vu au niveau de ses frappes qu’il puisait un peu trop dans ce domaine. Il n’était jamais en bonne position pour terminer l’action. Un attaquant, quand il est bien, il tente toujours le geste juste, ce qui n’est pas le cas avec Cavani. »

S’il se montre assez indulgent avec l’ancien buteur napolitain, Jean-Michel Larqué se demande tout de même si ses efforts défensifs ne sont pas le résultat de son inefficacité devant le but. « Sur ce match-là, on peut quand même dire que les points d’appui de Cavani étaient quand même très éloignés. Mais il est vrai que, parfois, les joueurs qui n’arrivent pas à être performants dans leur domaine font d’autres efforts pour compenser. J’en suis à me demander si Cavani ne fait pas de gros efforts défensivement car il sent qu’offensivement, il n’est pas capable de faire la différence. Malheureusement, je n’ai pas la réponse. »

dossier :

Edinson Cavani

RMC Sport