RMC Sport

Alaves-Real Madrid: Zinedine Zidane espère qu'Enzo, son fils, ne marquera pas

Pour la première fois, Enzo Zidane va jouer ce samedi (16h15) avec le Deportivo Alavés contre le Real Madrid, son ancien club, coaché par son père. Un match forcément particulier pour le fils aîné de la légende madrilène. Mais l’entraîneur merengue n’en fait pas une montagne… tout en espérant que son fils ne brillera pas.

Le nom de Zidane risque d’être souvent prononcé ce samedi (16h15) au stade de Mendizorroza, où le Deportivo Alavès va accueillir le Real Madrid lors de la 6e journée de la Liga. C’est la première fois que Zinedine Zidane, entraîneur de Madrilènes dans le dur, va affronter son fils Enzo Fernandez Zidane, transféré cette année chez l’actuel avant-dernier du championnat (0 point, comme Malaga, après cinq journées).

A voir aussi >> Alavés-Real: les confidences d’Enzo Zidane avant les retrouvailles avec son père

"Spécial de jouer contre l’équipe de ma vie"

En juin dernier, l’ex-international français des moins de 19 ans a quitté le cocon madrilène, où il a connu toutes les catégories inférieures depuis l’âge de 8 ans, pour glaner plus de temps de jeu. "C’est très spécial de jouer contre l’équipe de ma vie. Ce sera un peu bizarre mais c’est chouette et j’ai très envie de jouer ce match", confie le milieu offensif de 22 ans sur le site de son nouveau club.

"C’était l’heure de quitter mon confort", explique-t-il à propos de son départ. Lui qui n’avait joué qu’un match de Coupe du Roi avec le grand Real a donc signé pour trois ans à Alavès. Pour l’instant, ses débuts sont discrets avec deux matchs joués – une titularisation – et 71 minutes de jeu cumulées. Mais forcément, sa première rencontre face à son illustre père, qu’il a "toujours pris en exemple", va avoir une saveur particulière.

"J’espère qu’il ne marquera pas"

Zinedine Zidane, lui, tient à tempérer. "Quand je parle avec lui, je parle comme un papa. Je ne suis plus son entraîneur, je n’ai pas à lui donner quoi que ce soit comme conseil. C’est plus une relation père-fils et quand on se parle, il n’y a rien d’autre", a-t-il confié en conférence de presse. Son Real a besoin de points, donc pas question d’espérer la clémence du champion d’Espagne face à l’équipe de son fils.

Coach Zidane est un gagneur. Et sur ce match en tout cas, il ne souhaite pas la réussite d’Enzo: "J’espère qu’il ne marquera pas, parce que nous sommes des compétiteurs, lui de son côté et moi du mien." "Je ne vais pas jouer contre mon fils. C’est Alavés contre Real Madrid, rien d’autre", a-t-il ajouté.

A lire aussi >> Real Madrid: "On ne va pas s’affoler" affirme Zidane

A voir aussi >> Real Madrid: Marcelo absent un mois

Nicolas Bamba avec AFP