RMC Sport

Atlético: divorce en vue entre Griezmann et les supporters des Colchoneros?

-

- - AFP

Muet pour le huitième match de rang contre le Real Madrid samedi soir en Liga, l’attaquant de l’Atlético de Madrid, Antoine Griezmann, a été sifflé par son propre public à sa sortie du terrain. Même s’il est défendu en interne, le Français paye sa méforme chronique mais aussi certaines déclarations dans les médias.

"Après mon but, j'ai ressenti beaucoup de rage et de joie. C'est une fierté d'inscrire mon nom dans l'histoire du club et de ce stade. J'espère que beaucoup d'autres suivront." Ces paroles d’Antoine Griezmann datent du mois de septembre dernier. Premier buteur au Wanda Metropolitano contre Malaga (1-0), le Français entrait un peu plus dans le cœur des supporters des Colchoneros. Deux mois plus tard, c’est sous les sifflets de son propre public que le célèbre numéro 7 a été remplacé face au Real Madrid (0-0), samedi lors de la 12e journée de Liga.

Des déclarations qui passent mal

Comment en est-on arrivé là? Séduisant avec les Bleus, Griezmann l’est beaucoup moins en club. Remplacé face au Real, décevant, il avait déjà été sorti par Diego Simeone au Riazor contre La Corogne (0-1). Avec l’Atlético, le 3e au Ballon d’Or 2016 reste sur une série de huit matchs sans marquer toutes compétitions confondues. En méforme, il s’est aussi mis une partie des supporters à dos suite à quelques déclarations très mal perçues de l’autre côté des Pyrénées. Comme lorsqu’il déclare sur le plateau de Téléfoot qu’il aimerait jouer avec Neymar et Mbappé.

A lire aussi>> D'après Mundo Deportivo, Griezmann serait déjà d'accord avec le Barça pour un transfert en 2018

Simeone: "Tant que quelqu’un est de ma famille, je le défends à mort"

Alors que les envies de départ du joueur sont de plus en plus lisibles, en interne, on continue de défendre la star de l’équipe. "Il nous a dit qu’il était à 100% avec nous, on doit l’aider", assure son équipier Juanfran. "Antoine est tranquille, les buts vont venir", a ajouté Koke. Le mot de la fin revient à Diego Simeone qui a dit à propos des sifflets: "Tant que quelqu’un est de ma famille, je le défends à mort." Tant que…

A lire aussi>> Atlético: Antoine Griezmann veut finir sa carrière aux Etats-Unis

VIDEO - Quand Duga attend plus de Griezmann

AB