RMC Sport

Avec 700 buts, où se situe Messi parmi les plus grands buteurs de l’histoire?

A 33 ans, Lionel Messi est entré un peu plus dans l’histoire du football mardi face à l’Atlético de Madrid. Auteur, sur penalty, de son 700e but toutes compétitions confondues avec le Barça et l’Argentine, le sextuple Ballon d’Or intègre le cercle restreint des sept plus grands buteurs de tous les temps.

Lionel Messi toujours plus haut. Le capitaine du FC Barcelone n’en finit pas de repousser les limites de son sport. Mardi soir, face à l’Atlético de Madrid (2-2), l’Argentin a transformé un penalty d’une panenka. Un but historique. Le 700e de la carrière du sextuple Ballon d’Or. A 33 ans à peine et 862 matchs dans les jambes, Messi a scoré 630 fois pour le Barça et 70 fois pour son pays. Un bilan monstrueux qui le place en 2e position des meilleurs buteurs en activité. Devant lui, Cristiano Ronaldo compte 728 buts. Mais la star de la Juve a deux ans de plus et il a disputé 143 matchs supplémentaires. Zlatan Ibrahimovic (540 buts, 907 matchs), Luis Suarez (472/637) et Robert Lewandowski (466/697) complètent le Top 5.

Messi avec CR7 dans le "club des 700"

Voir Cristiano Ronaldo et Lionel Messi dominer ce classement est tout sauf surprenant. Mais alors que l’Argentin est de plus en plus considéré comme le GOAT (plus grand joueur de tous les temps), où le situer dans l’Histoire des buteurs? D’après la RSSSF (Rec Sport Soccer Statistics Fundation), une société spécialisée dans les statistiques, seuls sept joueurs ont atteint la barre des 700 buts en carrière. Avant Lionel Messi, CR7 a intégré le "club des 700" au mois d’octobre 2019 après un but inscrit avec le Portugal contre l’Ukraine dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2020 reporté en 2021. Légende Bayern et du football allemand, Gerd Müller, Ballon d’Or 1970, a "planté" 735 buts en 793 matchs, soit un taux de 0,92 par match (contre 0,81 pour Messi).

L'énorme ratio buts/matchs de Puskas

L’Argentin devra encore marquer 46 buts s’il veut intégrer le top 4 et rejoindre Ferenc Puskas. Entre 1943 et 1966, à une époque où on marquait beaucoup plus mais où on jouait beaucoup moins, l’attaquant hongrois du Real Madrid a marqué 746 fois en 754 rencontres (source RSSSF). Soit une moyenne encore supérieure à celle de Müller de 0,98 but par match.

Pelé devancé par un inconnu?

Et le podium alors? Devant Puskas, on fait un bon dans le temps, jusqu’aux années 90. Une décennie marquée par la folie Romario. Avec le maillot de la Seleçao ou en club, notamment au Barça (1993-1995), le champion du monde 1994 totalise 772 buts en 993 matchs. Si les stats du Brésilien sont vérifiables, difficile en revanche de savoir qui de Josef Bican ou de Pelé est le plus grand buteur de tous les temps. Vous vous demandez sans doute déjà qui est le premier cité.

Né en 1913 à l’époque où l’Autriche et la Hongrie formaient l’empire Austro-hongrois, cet attaquant décédé en 2001 a joué durant 27 ans (1927-1955) avec deux pays différents. Il dispute ainsi la Coupe du monde 1934 avec l’Autriche avant de défendre les couleurs de la feu-Tchécoslovaquie. Partout il plante. Sacré 12 fois meilleur buteur du championnat tchécoslovaque, il totaliserait 805 buts.

Et Pelé alors? Surnommé "l’homme aux 1.000 buts", le Roi brésilien compte d’après le Livre des records 1.279 buts en carrière. Un chiffre contestable et contesté. Si Pelé se vante d’avoir franchi la barre mythique des 1.000 buts, certains auraient été inscrits lors de matchs non-officiels. D’après l’International Federation of Football History & Statistics, il n’en compterait officiellement "que" 767. Un chiffre qui reste monumental…et atteignable pour Lionel Messi.

ABr