RMC Sport

Barça-Atlético : Après Bernabeu, Griezmann veut faire pleurer le Camp Nou

-

- - AFP

L’Atlético Madrid se déplace sur la pelouse du FC Barcelone ce mardi en quart de finale aller de la Ligue des champions (20h45). Un choc qu’Antoine Griezmann aborde avec confiance, persuadé que son équipe peut créer la surprise en Catalogne, à l’image de ce que les Colchoneros ont réalisé il y a un mois et demi en Liga sur le terrain du Real.

Il a déjà fait pleurer Bernabeu. Il s’attaque maintenant au Camp Nou. Antoine Griezmann et l’Atlético Madrid ont rendez-vous ce mardi sur la pelouse du FC Barcelone en quart de finale aller de la Ligue des champions. Un mois et demi après son but dans l’antre du Real Madrid (0-1), l’attaquant français espère rejouer la même chanson en Catalogne, où son équipe s’est inclinée fin janvier en Liga (2-1). Un défi qu’il aborde avec ambition.

« Si tu veux aller en finale, il faut jouer tout le monde, résume-t-il. On a envie d’aller au bout. On sait que ça va être très difficile, mais on a confiance en notre jeu, en notre style. On va essayer de faire un coup au Camp Nou ». Au pays de la « MSN », la tâche s’annonce périlleuse. D’autant que la bande à Lionel Messi vient de s’incliner lors du clasico samedi face au Real (1-2). Difficile de l’imaginer chuter deux fois en quatre jours face aux rivaux madrilènes.

Simeone le compare à la MSN et Ronaldo

Mais Griezmann et sa team ont des raisons d’y croire. Avec 26 buts au compteur (toutes compétitions confondues), l’ancien surdoué de la Real Sociedad réalise une formidable saison. Même s’il ne marque pas forcément dans tous les grands matchs, sa régularité est aujourd’hui une arme précieuse pour les Colchoneros. « C'est la même dépendance que pour le Barça avec Neymar, Messi, Suarez, la même que pour le Real avec Ronaldo », compare son entraîneur Diego Simeone.

Après deux doublés contre Galatasaray, « Grizzy » serait bien inspiré d’inscrire son cinquième but de la saison en C1 en terre blaugrana. Histoire de justifier un peu plus les éloges. Et d’offrir au Vicente Calderon un match retour de folie la semaine prochaine.