RMC Sport

Barça: Bartomeu démonte les arguments de Laporta sur la non-prolongation de Messi

Josep Maria Bartomeu, l'ancien président du Barça, charge Joan Laporta dans une lettre ouverte ce vendredi. Il estime ne pas être le principal et unique responsable de la situation du club et de la non-prolongation de Lionel Messi.

Il sort du silence, se défend et contre-attaque. Désigné principal responsable de la crise économique du FC Barcelone et de la non-prolongation de Lionel Messi, l'ex-président Josep Maria Bartomeu a dévoilé ce vendredi une lettre ouverte à son successeur Joan Laporta. Le texte, long, enchaîne les arguments pour défendre le bilan du mandat qui s'est achevé en octobre 2020, mais aussi pour dénoncer une ination de la direction actuelle.

Après avoir rappelé que sa présidence s'est achevée avec de meilleurs résultats opérationnels par rapport au premier passage de Joan Laporta (2003-2010), Josep Maria Bartomeu estime avoir tout mis en oeuvre pour éviter les pertes colossales actuelles: "Le manque de réaction de ton conseil d'administration pour améliorer la balance de la saison 2020-2021 est surprenant".

"Contraire aux intérêts du club"

Josep Maria Bartomeu déplore notamment que Joan Laporta n'ait pas donné suite à un projet de vente de parts d'activités non-sportives pour 220 millions d'euros. Il lui reproche aussi de ne pas avoir négocié plus vite avec les joueurs pour faire baisser la masse salariale de 90 millions d'euros. Il constate enfin qu'une signature de l'accord controversé de la Liga avec le fonds d'investissement CVC aurait pu rapporter 270 millions d'euros. Ce qui aurait permis d'envisager une prolongation de contrat de Lionel Messi: "L'inscription de nouveaux joueurs par rapport au plafond salariale aurait été possible [et] l'impact des pertes de revenus à cause du Covid serait pratiquement nul".

Autre critique contre Joan Laporta: l'accord à l'amiable surprise dans le litige avec Neymar. Pour Josep Maria Bartomeu, le dossier était pourtant totalement favorable au Barça. "Pourquoi avoir pris cette décision contraire aux intérêts du club?", s'interroge-t-il.

Bartomeu misait tout sur la Super League

Quant à ce qui lui est tout particulièrement reproché, à savoir le dérapage de la masse salariale, Josep Maria Bartomeu juge qu'il n'avait pas d'autre choix "pour être à la lutte avec les clubs de Premier League et les clubs-États aux ressources inépuisables. Ce qui explique que le projet de Super League, qui aurait pu rapporter 350 millions d'euros dès le mois de mai 2021, comme il l'écrit, semblait être la solution miracle.

Sans doute mécontent de ce communiqué, la direction actuelle du FC Barcelone a fait savoir à la radio catalane RAC1 qu'une réponse serait publiée dans les "prochains jours".

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport