RMC Sport

Barça: comment Messi a reboosté ses partenaires pour renverser le Bétis

Lionel Messi

Lionel Messi - AFP

Mené deux fois au score, le FC Barcelone a fini par s'imposer chez le Betis Séville, dimanche en Liga (2-3). Un succès impulsé par Lionel Messi, auteur de trois passes décisives mais surtout d’un discours mobilisateur qui a eu son effet à la mi-temps.

Sa parole engagée est rare, et donc d’autant plus précieuse. Peu habitué aux prises de position et aux coups de gueules, Lionel Messi a endossé un costume assez inhabituel lors du succès des Barcelonais sur la pelouse du Betis Séville, dimanche en Liga (2-3). S’il a guidé ses partenaires sur le terrain avec trois passes décisives durant la rencontre, l’Argentin a également été précieux en dehors, à la mi-temps d’une partie bien mal embarquée.

Alors que les joueurs de Quique Setién étaient tenus en échec par les Sévillans à la pause (2-2), le capitaine barcelonais s’est mué en véritable leader pour tenter de remotiver ses troupes, pas au mieux durant les quarante-cinq premières minutes.

"Nous allons défendre ensemble comme l’autre jour!"

Le sextuple Ballon d'or a ainsi profité de l’attente dans le tunnel du vestiaire du stade Benito-Villamarín pour haranguer ses coéquipiers, selon des images captées par Gol TV et une séquence rapportée par le média espagnol AS.

Sur la vidéo, on voit Lionel Messi qui rassemble Sergio Busquets, Sergio Roberto, Marc-André ter Stegen et Junior Firpo. Arturo Vidal arrive quelques secondes plus tard. Conscient que son équipe doit se ressaisir en seconde période sous peine de déjouer et de laisser le Real Madrid s'envoler au classement, le sextuple Ballon d’or prend la parole. "Nous allons marquer des buts, d’accord ?!, lâche-t-il. Nous allons bien défendre, défendre ensemble comme l’autre jour. Cela nous rend plus forts!"

Une référence au quart de finale de Coupe du Roi perdu contre l’Athletic Bilbao (1-0), jeudi dernier à San Mamés, durant lequel les Catalans avaient livré une performance défensive solide et organisée malgré l’unique but encaissé. Un discours de motivation qui a eu son petit effet, puisque ses coéquipiers se sont finalement imposés au forceps grâce à un troisième but de Clément Lenglet… sur un nouveau service de Lionel Messi.

Romain DAVEAU (@daveauromain)