RMC Sport

Barça: Bartomeu arrêté après une descente de police pour le Barçagate

Une intervention des forces de police a lieu ce lundi au siège du club catalan dans le cadre des recherches sur le Barçagate et la campagne de dénigrement contre certaines stars de l’équipe. Ancien président blaugrana, Josep Bartomeu a été arrêté dans cette enquête.

Une agitation qui ne fait pas vaiment bon genre à quelques jours de l’élection présidentielle au Barça. Avant le scrutin de dimanche qui opposera Joan Laporta, Victor Font et Toni Freixa, le club blaugrana a reçu ce lundi la visite des pouvoirs publics selon les informations dévoilées par la Cadena Ser et relayées par plusieurs journaux catalans.

Une descente des Mossos, la police locale, et une perquisition sont ainsi en cours au siège social du club. Une opération en lien avec les investigations sur le "Barçagate" et les liens de l’ancien direction culé avec une société de communication uruguayenne, I3 Ventures.

Selon les derniers rebondissements dévoilés par Mundo Deportivo, Josep Bartomeu a été arrêté à son domicile dans la matiné. Deux anciens proches de l'ex-président, Oscar Grau (ex-CEO) et Román Gomez Ponti (ex-directeur juridique) ont également été interpellés et placés en garde à vue. Selon Rac1, Jaume Masferrer, ancien conseiller de Bartomeu, se trouve aussi en détention.

Bartomeu au cœur du scandale

Désormais écarté de la président du Barça, Josep Bartomeu aurait ainsi fait appel à cette entreprise pour défendre ses intérêts sur les réseaux sociaux. Une vaste opération de communication qui aurait aussi eu pour conséquence de mettre en place des attaques numériques pour discréditer plusieurs personnalités ou légendes du club comme Lionel Messi, Gerard Piqué, Carles Puyol ou Xavi pour ne citer que les plus connues.

>> La Liga est disponible via l'offre RMC Sport-beIN Sports

Si l’ancienne direction avait confirmé avoir appel à cette entreprise, elle avait nié toute manœuvre visant d’éventuels opposants au clan Bartomeu. Démissionnaire après l’imbroglio et vrai-faux départ de Lionel Messi lors du dernier mercato estival, l’ex-président du Barça ne prendra pas part au prochain scrutin et son image est grandement écornée auprès des supporters.

Pas de faute selon le Barça

La nouvelle intervention de la police au siège du Barça constitue un nouveau rebondissement dans cette affaire révélée au grand public en avril 2020. Une première descente de police avait ainsi perturbé le quotidien du club catalan en juillet dernier.

Dans la foulée de la première descente de police, un audit indépendant commandé par la direction avait conclu à l’absence d’une quelconque "campagne diffamatoire, contre personne". De la même manière, le contrat avec I3 Ventures - surévalué selon certains détracteurs ou opposants à Bartomeu - ne comportait pas de trace de fraude ou de "corruption". Toujours est-il que la police a jugé nécessaire une nouvelle intervention. Reste désormais à savoir à quelles conclusions aboutiront cette enquête.

JGL