RMC Sport

Barça-Real Madrid, les notes des Madrilènes : Varane coupable, Ramos impérial, Ronaldo trop seul

Raphaël Varane

Raphaël Varane - AFP

Le Real Madrid est allé chercher le match nul (1-1), ce samedi lors de la 14e journée de Liga. Une erreur de marquage de Raphaël Varane a coûté cher aux Madrilènes qui, hormis Luka Modric et Sergio Ramos, ont été décevants.

Keylor Navas (5)

En difficulté en début de match sur ses relances au pied, le gardien madrilène a ensuite connu une soirée très calme, puisqu’il n’a eu presque aucun arrêt à faire. Il ne peut pas grand-chose sur le but de Suarez. Frustrant.

>> Revivez Barça-Real 

Daniel Carvajal (4,5)

Si on n’a pas beaucoup vu Neymar pendant une heure, Carvajal n’y est pas étranger. L’Espagnol a plutôt bien tenu son couloir défensivement, même si un penalty aurait dû être sifflé pour le Barça après une main qu’il a commise (40e). En fin de match, il a en revanche été beaucoup plus en difficulté et le Barça est souvent passé de son côté. Offensivement, son apport a été trop timide.

Sergio Ramos (7,5)

Le capitaine madrilène a tenu la baraque. Solide et, chose rare dans un Clasico, assez calme, l’Espagnol a été le patron de la défense merengue. Jamais pris à défaut par Suarez, contrairement à Varane. Cerise sur le gâteau, il égalise de la tête dans les dernières minutes (90e). L’homme du match.

Raphaël Varane (4)

Parfait pendant 53 minutes. Et puis l’erreur qui coûte cher. Impeccable et autoritaire jusque-là, le Français a commis la faute qui a amené le coup franc de l’ouverture du score... sur laquelle il est aussi fautif. C’est lui qui est battu dans son duel aérien avec Luis Suarez, plus « mordant » pour placer sa tête. Une action qui rappelle le duel que le Français avait perdu face à Mats Hummels, en quarts de finale de la Coupe du monde 2014.

Marcelo (5,5)

Plutôt bon. Le Brésilien a globalement contenu Messi, il est vrai pas dans un grand jour. Contrairement à Carvajal, il n’a pas hésité à monter et a fait souffrir Sergi Roberto, pas habitué à défendre autant.

Luka Modric (7)

Positionné devant la défense en l’absence de Toni Kroos, le Croate a été excellent de bout en bout. Impeccable techniquement, comme d’habitude, il a en plus récupéré de nombreux ballons grâce à son sens de l’anticipation. Un régal.

A lire aussi >> Barça-Real Madrid, les notes des Barcelonais : Neymar entreprenant, Suarez décisif, S.Roberto et Gomes à la peine 

Mateo Kovacic (4,5)

Il a profité de l’absence de Kroos pour se faire une place dans le onze de départ. Mais contrairement aux matchs précédentes, où il avait été bon, le Croate n’a cette fois pas assez pesé sur le jeu de son équipe. Une grande débauche d’énergie, mais pas grand-chose au bout.

Isco (4,5)

Etincelant lors du derby contre l’Atletico (3-0), le milieu espagnol a cette fois déçu. Rapidement averti (13e), l’ancien joueur de Malaga a trop peu créé, ce qu’il était censé faire. Remplacé par Casemiro (66e), qui sauve un ballon sur sa ligne à la 93e minute.

Lucas Vazquez (4,5)

Gareth Bale out plusieurs mois, l’ailier espagnol aura sa chance sur la durée. Mais il est encore un peu tendre pour ce genre de matchs. S’il aurait dû bénéficier d’un penalty dès la 3e minute pour une faute de Mascherano, il a ensuite été discret. Loin du niveau du Gallois.

Karim Benzema (4)

Son début de match a donné le ton. En difficulté techniquement, le Français, d’habitude brillant lors des Clasicos, a raté presque tout ce qu’il a tenté. Symbole de son match, son manque de vivacité sur enchaînement dans la surface, alors qu’il était en position de marquer (57e). Logiquement remplacé par Marco Asensio (77e).

A lire aussi >> Barça-Real Madrid, le débrief: Varane, Iniesta, Ramos, les penalties oubliés par M. Gomez... 

Cristiano Ronaldo (5)

Auteur de dix buts lors de ses dix matchs de Liga cette saison, le Portugais n’a cette fois pas trouvé le chemin des filets. Mais même si on l’a connu bien meilleur, il a été l’unique joueur du Real à se montrer dangereux, avec deux frappes cadrées (37e, 38e) et une tête de près (89e). Trop seul pour briller plus.

Alexandre Alain Rédacteur